Monde

Alerte au tsunami dans l'océan Indien après un séisme de 8,7 au large de Sumatra

   

 Un séisme de magnitude 8,7 s’est  produit mercredi au large de la côte occidentale de l’île indonésienne de  Sumatra, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS), ce qui a  déclenché une alerte au tsunami sur l’ensemble de l’océan Indien.  Le séisme a eu lieu à 8H38 GMT, à 33 km de profondeur et à environ 430 km  au sud-ouest de Banda Aceh, la capitale de la province d’Aceh, a précisé  l’USGS.  Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a toutefois assuré qu’il n’y avait "pas de menace de tsunami pour le moment". Le tremblement de terre a été ressenti pendant environ cinq minutes vers  15H38 heure locale, a témoigné un journaliste de l’AFP à Banda Aceh.  "Ca a commencé comme une petite secousse et puis ça a forci. Certains  tentent de fuir (loin des côtes), certains prient et des enfants ont paniqué quand les enseignants ont essayé de les faire sortir de l’école", a-t-il  raconté. "Il y a des embouteillages partout parce que les gens essayent de  s’éloigner de la côte". La secousse a été perçue très loin à l’intérieur des terres en Inde et en  Thaïlande, faisant trembler des immeubles jusqu’à Bangkok. Le Centre américain de surveillance des tsunamis du Pacifique a émis une  alerte sur l’ensemble de l’océan Indien. "Les séismes de cet ampleur ont le potentiel de provoquer des tsunamis  ravageurs qui peuvent toucher les côtes de l’ensemble du bassin de l’océan  Indien", a averti le Centre dans un communiqué.   L’Inde a déclenché une alerte rouge au tsunami pour les îles Andaman et  Nicobar, tandis que les côtes de l’Andhra Pradesh et du Tamil Nadu, dans le sud  et le sud-est de ce pays, ont été rapidement placées sous haute surveillance. L’alerte a ensuité été étendue aux Etats de l’Orissa et du Kerala.     Le Sri Lanka a lui aussi émis une alerte au tsunami et ordonné l’évacution  de son littoral. Le gouvernement a dit craindre un déferlement de vagues sur la  côte orientale de l’île vers 10H40 GMT. Alerte également en Thaïlande où les autorités ont demandé aux populations  vivant sur les côtes de la mer Andaman d’évacuer. Les gens qui vivent sur la côte Andaman doivent se déplacer vers des  hauteurs et rester aussi loin de la mer que possible", a indiqué le Centre  national de gestion des catastrophes. Selon une touriste australienne, Bonnie Muddle, en vacances à Phuket,  station touristique populaire de Thaïlande dévastée par le tsunami de 2004, des  évacuations étaient en cours à Krabi et dans la baie de Phang nag.  "Tout le monde commence à s’inquiéter un peu ici", a-t-elle déclaré à l’AFP  au téléphone.  L’île de Sumatra, située dans le nord-ouest de l’archipel indonésien, avait  été secouée le 26 décembre 2004 par un très fort tremblement de terre, de  magnitude 9,3, qui avait provoqué un tsunami sur les côtes d’une dizaine de  pays d’Asie du Sud-Est faisant plus de 220.000 morts, dont 170.000 à Aceh. 
  
 
    Algerie – ennaharonline
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!