En direct

Alger regrette les "entraves" à la décolonisation du Sahara occidental

  •     "Nous regrettons le fait qu’il subsiste, à ce jour, un certain nombre  de situations où ce principe fondamental (l’autodétermination) se heurte à des  obstacles et se trouve contrarié", a déclaré M. Mourad Medelci, cité par l’agence APS.
  •  
  •     "Ceci est singulièrement le cas du Sahara occidental dont le processus de décolonisation connaît de graves entraves en dépit des résolutions pertinentes  des Nations unies qui consacrent le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui", a ajouté le ministre algérien des Affaires étrangères.
  •  
  •      L’émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental Christopher Ross avait annoncé jeudi en Algérie qu’une nouvelle session de pourparlers entre le Maroc et le Polisario sur l’avenir du Sahara occidental se tiendrait début novembre sous l’égide des Nations unies.
  •  
  •      M. Ross s’était rendu successivement à Alger, dans les camps de réfugiés sahraouis (sud-ouest algérien), en Mauritanie et enfin au Maroc dans le cadre d’une tournée régionale visant relancer les pourparlers entre le Maroc et le Polisario.
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination, sous l’égide de l’ONU, qui laisserait aux Sahraouis le choix entre trois options: rattachement au Maroc, indépendance ou autonomie sous souveraineté marocaine.
  •  
  •    Le Maroc soutient l’option d’une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance. 
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close