SociétéAlgérie

Algérie: L’argument de la polygamie tombe à l’eau

Algérie – Beaucoup de pro-polygamie algériens, dont la députée Naïma Salhi, brandissent souvent l’argument selon lequel il y a plus de femmes que d’hommes en Algérie pour tenter de convaincre les Algériens de la nécessité d’épouser plusieurs femmes et de faire croire à ses dernières qu’elles n’ont pas le choix.

A la grande déception des polygames, les chiffres de l’ONS (Office national des statistiques) battent en brèche cette thèse.

L’Algérie compte un peu plus d’hommes que de femmes, selon les derniers chiffres de l’ONS, établis jusqu’au 1er juillet 2017. « Le nombre d’hommes dépasse légèrement celui des femmes: Sur une population de 41,72 millions enregistrée au 1er juillet 2017, 21,1 millions sont de sexe mâle et 20,59 millions sont de sexe féminin. », rapporte l’Agence officielle citant les données de l’ONS.

Cette « supériorité » numérique de l’homme face à la femme en Algérie n’est pas près de baisser, puisqu’en 2017 et sur un total de 1,06 million de naissances vivantes, l’on compte 541 189 garçons et 518 325 filles.

Par ailleurs, la population résidente totale en Algérie a atteint 42,2 millions d`habitants au 1er janvier 2018 (contre 41,3 millions d’habitants au 1er janvier 2017 et 40,4 millions au 1er janvier 2016).

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close