En direct

Algérie: au moins 28 morts à la suite des intempéries

Les intempéries en Algérie ont fait 28 morts depuis vendredi, dont quinze par "asphyxie" et dix dans des accidents de la  
route, a annoncé mardi la protection civile. 
   "Dix personnes ont été tuées et 45 blessées dans 15 accidents de la route et 15 autres ont péri parmi 23 asphyxiées", notamment en raison d’émanation de  
gaz, a indiqué un porte-parole de la Protection civile. 
   La Protection civile a par la suite annoncé que les corps sans vie d’un  
homme, de son épouse et de leur fils de 15 ans avaient été découverts dans leur  
domicile d’une cité proche de Biskra (420 km au sud d’Alger), dans une zone  
montagneuse, sans doute en raison des émanations d’un chauffage défectueux. 
   Le dernier bilan officiel, donné lundi par le ministère de l’Intérieur,  
faisait état de 15 morts. Selon un décompte établi lundi par l’AFP à partir de  
sources de la gendarmerie et de la protection civile ainsi que par des sources  
de sécurité, le bilan atteignait 19 morts. 
   Quelque 40.000 membres de la protection civile ont été mobilisés depuis ces  
trois derniers jours de neige, pluies diluviennes et grêle dans les zones nord  
du pays avec 7.295 interventions, a indiqué à l’AFP la cellule communication de  
cette institution publique. 
   Interrogé par la radio nationale Chaîne 3, le chef d’état-major de la  
Protection civile chargé des questions opérationnelles, le colonel Mohamed  
Khelaf, a précisé qu’il y avait eu une "réquisition générale à travers le  
territoire national". 
   "L’armée nationale, a-t-il également rappelé, s’est impliquée à travers ses  
unités de génie pour dégager les routes et prendre en charge les populations",  
tout en reconnaissant que "la neige freinait un peu l’arrivée des secours". 
   Le commandement de la région militaire de Blida (50 km au sud d’Alger) a  
confirmé mardi l’envoi depuis cinq jours d’unités dans les zones isolées par la  
neige pour dégager les routes, tout en prêtant assistance aux populations des  
régions affectées par les intempéries. 
   A Tizi-Ouzou, en Kabylie (110 km à l’est d’Alger), région la plus touchée  
par les intempéries, l’armée a contribué à la réouverture de plusieurs axes  
routiers reliant des zones montagneuses, selon un communiqué des militaires. 
   Des villages des daïras (sous-préfectures) de Ain El-Hammam, Bouzeghène et  
Ouacifs restaient inaccessibles dans cette région kabyle. 
   "Les routes desservant ces villages situées en haute altitude devraient  
être toutes dégagées demain (mercredi: ndlr)", a assuré un responsable local. 
   L’office algérien de météorologie a mis en garde contre d’importantes  
chutes de neige jusqu’à mercredi 11H00 GMT dans un bulletin spécial pour 19 des  
48 wilayas (départements) d’Algérie. 
   En Tunisie voisine, une vague de froid et des chutes de neige ont été  
enregistrées ces derniers jours dans le nord-ouest et les régions de  
l’intérieur, isolant des villages et coupant des routes. Aucun mort n’a  
toutefois été enregistré. 
   Selon l’Institut national de météorologie, des températures juqu’à -4  
degrés ont été enregistrées au cours du week-end dans les régions du Kef et de  
Kasserine (centre-ouest) et la vague de froid devrait se poursuivre jusqu’en  
milieu de semaine. 
   En Europe, la vague de froid qui sévit depuis une dizaine de jours a fait  
environ 360 morts par hypothermie, sans compter les victimes des routes  
glissantes, des poêles défectueux, voire des inondations dues à la fonte des  
neiges. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close