Economie

Algérie: la banque mondiale prévoit une baisse de croissance en 2017 et 2018

  La Banque Mondiale (BM) a abaissé dimanche  ses prévisions de croissance pour l’Algérie en 2017 et en 2018 du fait de  la baisse des cours de pétrole en tablant sur des estimations légèrement  inférieures à celles de janvier dernier.

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales,  publié dimanche à Washington, la BM a ramené ses projections de croissance  pour l’Algérie en 2017 à 1,8% contre 2,9% projeté dans son rapport de  janvier dernier, soit une baisse de -1,1 point. Pour 2018, la croissance du PIB réel de l’Algérie devrait s’établir à 1%  en baisse de -1,6 point comparé au 2,6%, anticipé en janvier.

Selon les pronostics ajustés de la BM, la croissance de l’économie  algérienne devrait légèrement s’améliorer en 2019 à 1,5% mais restera en  baisse de -1,3 point par rapport à la prévision de janvier.

Cependant, les nouvelles prévisions de la BM pour l’Algérie sont  légèrement en hausse comparées à celle anticipées dans son rapport d’avril  sur le suivi de la situation de la région Mena. La BM avait, alors, tablé  sur un taux de croissance de 1,5% en 2017 et 0,6% en 2018.

A l’instar des autres pays pétroliers de la région du Moyen-Orient et  Afrique du Nord, l’Algérie a pâti de la baisse des cours de pétrole qui  l’ont incité à opérer un ajustement budgétaire pour faire face au choc  pétrolier.

La croissance des pays exportateurs de pétrole de la région devrait  s’établir à 1,8% en 2017 et celle des pays du Conseil de coopération du  Golfe à 1,3%. En Arabie Saoudite, plus grande économie de la région, le  taux de croissance devrait descendre à 0,6 % sous l’effet de la diminution  de la production pétrolière.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close