EnergieEconomie

Algérie : Le CA du Complexe El-Hadjar a été renouvelé

Algérie-Les membres du conseil d’administration du complexe sidérurgique Sider El Hadjar ont été renouvelés, jeudi, au cours d’une assemblée tenue au siège du groupe industriel dans la région de Chaiba (wilaya d’Annaba), avec pour objectif de réussir la deuxième phase du programme d’investissement, a indiqué le directeur de la communication du groupe, Hichem Bamoune.

Le renouvellement du conseil d’administration du complexe El Hadjar s’inscrit dans une stratégie visant à réussir « la deuxième phase du programme d’investissement du groupe, en créant les conditions réglementaires et organisationnelles nécessaires pour accompagner l’exécution de cet investissement et veiller à son aboutissement », a précisé le même responsable.

Bamoune a indiqué, à ce propos, que le nouveau conseil d’administration du complexe El Hadjar est composé principalement de spécialistes de l’industrie sidérurgique et de hauts cadres représentant le ministère de l’Industrie et des Mines.

Il a également souligné que le renouvellement du conseil d’administration de Sider fait suite à la nomination de Lakhdar Ouchich au poste de Président directeur général du groupe industriel Sider et à la mise en branle de la seconde phase du programme d’investissement, visant à augmenter la production nationale en produits sidérurgiques et à réduire la facture d’importation.

Il a ajouté que Chemseddine Matallah a été nommé Président directeur général du complexe d’El-Hadjar.

A noter, par ailleurs, que le complexe sidérurgique Sider a bénéficié d’un financement supplémentaire de 26 milliards de dinars destinés à mettre en œuvre la seconde partie du programme d’investissement.

Ce financement sera affecté à la modernisation de plusieurs unités industrielles du groupe, notamment la cokerie et l’aciérie à oxygène, ainsi que d’autres structures, afin d’augmenter la production du complexe El-Hadjar et répondre aux besoins du marché national en matériaux ferreux destinés à la construction, à l’industrie mécanique, en sus des secteurs de l’agriculture et des hydrocarbures.

Cet investissement sera également consacré à assurer l’autonomie du complexe El Hadjar en matière d’électricité et en eau industrielle, et ce, à la faveur de l’achèvement d’une centrale électrique au niveau du complexe et d’une station d’épuration et de traitement de l’eau à Lallelik, dans la commune d’El Bouni, pour répondre aux besoins du complexe.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close