En directAlgérie

Algérie: Qui est El-Habiri, le nouveau Directeur général de la Sûreté nationale ?

Algérie – Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin aujourd’hui, mardi 26 juin, aux fonctions du Général-Major Abdelghani Hamel à la tête de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Abdelghani Hamel a été remplacé illico presto par le Colonel Lakhdar El-Habiri, dit Mustapha, qui dirigeait jusqu’ici la Direction générale de la Protection civile (DGPC), depuis sa nomination en 2001.

Le Colonel Mustapha El-Habiri est connu pour son long parcours au sein de l’Armée nationale populaire (ANP), où il a servi pendant près de 40 ans, avant d’être nommé à la DGPC en 2001.

L’on retient que Mustapha El-Habiri est très aimé par ses troupes pour sa simplicité et sa disponibilité. “Il est toujours aux petits soins avec ses éléments”, en témoigne un agent de la protection civile dans une contribution publié en mars dernier.

Biographie:

A l´âge de dix-sept ans, en 1956, il quitte les bancs de l´école pour rejoindre les rangs de l´ALN (Armée de libération nationale) jusqu´à l´indépendance du pays en 1962 date à partir de laquelle il occupe plusieurs fonctions au sein des différents services de l´institution militaire. Commandant au niveau des 4e et 2e Régions militaires jusqu´à 1969 avant d´être affecté à l´aviation en 1972 où il passe deux années. En 1974, il intégre l´Académie interarmes de Cherchell pour être affecté un an plus tard à la 1re Région militaire. Il passe quatre ans à la tête de l´Ecole supérieure de l´administration et de la logistique et sept autres en tant que directeur de l´administration et des services communs (Dasc) au ministère de la Défense nationale. En 1987, il occupe la fonction d´attaché militaire à Tunis puis est nommé, un an plus tard, directeur central des ser- vices de la santé militaire (Dcssm). «Je remercie l´ANP de nous avoir donné sa crème.» C´est en ces termes qu´un de ses collaborateurs, le lieutenant-colonel Khellaf, directeur de l´organisation et de la coordination des secours, l´a qualifié. «C´est un grand homme, rassembleur, humble et qui a une touche de finesse dans le commandement», a encore ajouté le capitaine Achour, chargé de l´information et de la sensibilisation. La réputation que s´est forgée cet homme qui cultive la discrétion, tient en premier lieu à la perfor- mance et à l´efficacité de sa politique au sein du corps qu´il dirige. Les services de la Protection civile se sont, en effet, distingués par un bilan exceptionnel lors des inondations de Bab el-Oued, le 10 novembre 2001, et lors du séisme qui vient d´endeuiller l´Algérie. Pas moins de 6435 hommes ont été dépêchés sur le terrain durant le séisme du 21 mai et ont pu sauver 3 548 personnes. Une heure après la première secousse tellurique, 23 médecins urgentistes se sont dépêchés sur les sites repérés pour faire 697 interventions d´urgence.

Lire aussi : URGENT- Bouteflika limoge le DGSN Abdelghani Hamel

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!