SociétéAlgérie

Algérie: Le gouvernement limite l’accès aux logements, subventions et recrutement

Algérie – Le gouvernement piloté par Ahmed Ouyahia a imposé une véritable cure d’austérité, qui accompagnera la mise en oeuvre du financement non conventionnel.

Dans un Décret exécutif paru ce mardi dans le Journal officiel n°15, le gouvernement fixe le nouveau rythme de vie à mener durant les cinq prochaines années.

A cet effet, il est prévue de réaliser, en 2018, « un recensement national des revenus des ménages », ce qui permettra au gouvernement d’aller vers une « rationalisation de la politique des subventions publiques ».

D’ailleurs, ce Décret prévoit « la mise en route graduelle, à partir de 2019, d’une nouvelle approche en matière de subventions directes et indirectes de l’Etat au profit des ménages ».

Lire aussi: Planche à billets : Une cure d’austérité entre officiellement en vigueur

Fin des recrutements en masse dans la fonction publique

Le gouvernement a également prévu de limiter l’accès aux postes d’emploi dans la fonction publique. Il lance ainsi une « rationalisation accrue » de sa politique de recrutement.

« La rationalisation accrue, durant les prochaines années, de la politique de recrutement dans la fonction publique et la mise en œuvre de la législation en matière de retraites », lit-on.

Révision de la politique du logement

Les autorités engageront, dès cette année, une réforme édu concours public à la politique du logement ». Il est ainsi prévu un « ralentissement de la concentration urbaine de la population ».

Le gouvernement prévoit également une « grande participation de la promotion immobilière privée ».

Par ailleurs, les investissements seront aussi soumis à de nouvelles dispositions. Dans cette optique,  » toute dépense publique d’investissement supérieure à 10 milliards de dinars devra être validée par le (CNED) ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close