Economie

Algérie : Lancement de grandes surfaces commerciales en 2020

Algérie – Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a annoncé, mardi à partir de Blida, le lancement de grandes surfaces commerciales, durant cette année 2020, en vue de la régulation des prix de différents produits nationaux notamment.

« Cette année 2020 verra le lancement de grandes surfaces commerciales dédiées à la promotion du produit local et la régulation de ses prix « , a indiqué M.Kamel Rezig, à l’ouverture d’une Journée d’études sur la Loi de finances 2020. Ajoutant que le « succès de ce projet sera du ressort des entreprises privées, qui à leur tour seront accompagnées, par l’Etat « , a-t-il signalé.

Au titre des efforts consentis pour la protection du consommateur algérien, le ministre a affirmé, par la même, « qu’aucun produit national ou d’importation ne sera mis sur le marché, sans une autorisation de l’un des 43 laboratoires de contrôle repartis à l’échelle nationale, dont 28 actuellement opérationnels et le reste en réalisation ». « La mesure est inscrite au titre de la moralisation de l’activité commerciale », a-t-il soutenu.

S’agissant du sujet de cette journée d’études, organisée par la Chambre locale de commerce et d’industrie, Kamel Rezig a assuré que la Loi de finances 2020, « qui a été élaborée dans des conditions difficiles porte en elle de nombreux points positifs. Elle pourrait apporter des résultats prodigieux, dans le cas de son application idoine ».

Le ministre a cité parmi les points positifs de cette Loi de finances « la préservation du caractère social de l’Etat algérien, et l’annulation de la règle 51/49, exception faite de certains secteurs stratégiques, outre la décision pour la première fois, d’incitations au profit des startups ».

APS

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. Ce serait quoi? Des souk el fellah bis..version 21 eme siecle? Il n y a qu a se souvenir de cette periode ou l on achetait 1 kg de haricots..et on nous collait..1 pelle..ou 2 kg de clous..drs biscuits douteux ou 1 bidon de confiture inmangeable..
    Grandes surfaces pour produits locaux..que nous esperons controles..suivis..surveilles..et n oubliez pas le pain svp..on en jette..tellement il est infect du fait des boulangers

  2. il suffit de réactiver les anciennes battisses qui abritaient les souk-el-fellah et ce sera déjà un début. sauf que cette fois ci il serait judicieux de les faire fonctionner par un partenariat privé. l’état exercera le controle de la qualité et des prix. le citoyen soufflera un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close