En direct

Algérie: le ratio de solvabilité bancaire a atteint 24% à fin 2011

 La vingtaine de banques nationales et  étrangères opérant en Algérie respectent largement les règles prudentielles  dont notamment le ratio de solvabilité bancaire qui a atteint 24% à fin 2011, a  indiqué jeudi à Alger le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci.    "Un ratio de solvabilité à 24% est très appréciable surtout que le même  ratio est nettement plus inférieur dans les pays frappés par les crises  économiques et financières", ne dépassant pas les 10% , a indiqué  M. Laksaci  cité par l’agence APS.    A fin 2011, année marquée par un renforcement substantiel des règles  prudentielles, selon M. Laksaci, le ratio de solvabilité bancaire, représentant  le taux de couverture des engagements d’une banque par ses fonds propres, a  atteint 24% grâce notamment aux effets de la recapitalisation des banques  effectuée en 2009.    Les dispositifs de surveillance bancaires, qu’ils soient de nature  quantitative, à l’instar du ratio de solvabilité, de division des risques ou de  liquidités, ou bien qualitatives, comme le contrôle interne et le système de  détection précoce, ont été complétés par des règles de bonne gouvernance en  Algérie, selon la même source.    "Il y a un lien étroit entre bonne gouvernance et stabilité financière, la  Banque d’Algérie a pour rôle que le dispositif du contrôle interne soit bien  observé au niveau des banques, car le contrôle interne constitue l’ancrage de  la supervision bancaire", a-t-il soutenu.    En novembre 2011, un nouveau règlement du Conseil de la monnaie et du  crédit, portant refonte et enrichissement du dispositif de contrôle interne et  renforçant , par conséquent, les règles de bonne gouvernance a été mis en place.    Ce nouveau règlement a, pour la première fois, défini clairement la notion  de contrôle interne et intègre de nouvelles mesures de vigilance à l’égard du  blanchiment d’argent et du financement du terrorisme.    La nécessité de mettre en place une "cartographie des risques", y a été  également mentionnée.
 
 
 Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *