En direct

Algérie: l'état de santé de M. Bouteflika ne suscite "aucune inquiétude"

L’état de santé du président algérien  Abdelaziz Bouteflika, transféré samedi vers un hôpital parisien après un  mini-AVC sans séquelles, ne suscite "aucune inquiétude", a annoncé dimanche le  cabinet du Premier ministre, dans un communiqué cité par l’agence de presse APS.    "Suite à l’accident ischémique transitoire sans séquelles que le président  de la République Abdelaziz Bouteflika a subi hier (samedi), les explorations médicales complémentaires, effectuées à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, ont  confirmé que son état de santé ne suscite aucune inquiétude", est-il précisé  dans ce texte.    "Cela étant, les activités officielles continueront à se dérouler  normalement", a ajouté la même source.    Plus tôt, un des responsables de l’établissement à Alger où a été soigné M.  Bouteflika avant son transfert en France, le professeur Rachid Bougherbal,  avait indiqué que son état de santé "évolue bien", et il qu’il n’avait subi  "aucune lésion irréversible" lors de l’accident ischémique transitoire dont il  a été victime samedi, un type d’AVC sans gravité.    M. Bouteflika, 76 ans, avait déjà été opéré au Val-de-Grâce fin 2005 "d’un  ulcère hémorragique à l’estomac" selon Alger. M. Bouteflika lui-même a affirmé  un an plus tard avoir été "très, très malade" mais s’en être "sorti de manière  absolument fabuleuse"    Depuis cette hospitalisation, la moindre absence du chef de l’Etat, au  pouvoir depuis 1999, déclenche des spéculations sur sa santé et des rumeurs  récurrentes sur son décès

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!