Sports

Algérie – Maroc – Sahara occidentale

  • HRW estime que la mission de l’ONU au Sahara occidental, la Minurso, doit comporter une "composante de droits humains", à l’instar de toutes les missions de l’ONU chargées du maintien de la paix.
  •  
  • L’organisation critique le Maroc qui, selon elle, "viole les droits à la liberté d’expression et d’assemblée au Sahara occidental". Elle estime toutefois que "la répression s’est quelque peu atténuée et (que) les dissidents d’aujourd’hui testent les lignes rouges".
  •  
  • HRW note que "les conditions des droits humains se sont améliorées dans les camps de réfugiés sahraouis administrés par le Front Polisario en Algérie". "Même, ajoute-t-elle, si le Polisario marginalise ceux qui défient directement son autorité".
  •  
  • Les droits des réfugiés sahraouis à Tindouf "restent vulnérables", poursuit le rapport, évoquant "l’isolement des camps, le manque de contrôle régulier des droits humains sur le terrain et le manque de surveillance par le pays hôte qu’est l’Algérie".
  •  
  • HRW qui fait porter au Front Polisario la responsabilité de la situation des droits humains dans les camps, affirme que "l’Algérie a de fait abandonné sa responsabilité concernant les violations des droits humains commises par le Polisario sur son territoire".
  •  
  • HRW appelle le Maroc et le Front Polisario à "adopter des mesures spécifiques pour améliorer la situation des droits humains dans les territoires qui se trouvent, de facto, sous leur contrôle".
  •  
  • "Mais les autorités marocaines, à leur crédit, nous demandent de les juger non pas par rapport à leur bilan passé, mais par rapport à leurs engagements en matière de droits humains internationaux", souligne HRW.
  •  
  • Le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, a été annexé par Rabat en 1975. Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté. Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, rejette l’initiative marocaine et réclame l’indépendance du territoire via un référendum d’autodétermination.     
  •  
  • Une mission de l’ONU, la Minurso, est présente dans le territoire depuis 1991, date d’un cessez-le-feu jusqu’ici respecté par les deux parties.   
  •    
  •    
  • AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close