En directAlgérie

Algérie : Peut-on vraiment parler d’anti-kabylisme ?

Algérie – Depuis quelques jours, plusieurs voix crient à l’anti-kabylisme. Cela a commencé par la propagation sur les réseaux sociaux de rumeurs selon lesquelles les drapeaux amazighs, étroitement associés à la Kabylie, seraient confisqués lors des manifestations sur instruction des autorités. Cependant, cette fake new a été rapidement démenti par la DGSN.

Aujourd’hui encore, l’on s’indigne d’une supposée volonté de museler et de damner la Kabylie. Les dernières poursuites judiciaires et enquêtes enclenchées sur des soupçons de transfert illicite de capitaux vers l’étranger et de corruption avivent particulièrement cette idée, d’autant que les personnalités et hommes d’affaires ciblés sont originaires de Kabylie. Cependant, cela suffit-il à crier à l’anti-kabylisme ?

Les réseaux qui font répandre cette idée ciblent particulièrement le Chef d’Etat-major de l’ANP, le général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, qu’ils accusent de s’en prendre à une région sensible de l’Algérie. Si le vice-ministre de la Défense nationale véhiculait vraiment de telles idées, installerait-il un Commandant des forces aériennes kabyle ? En effet, en septembre dernier, Ahmed Gaïd Salah a installé le général-major Hamid Boumaïza dans les fonctions de Commandant des Forces aériennes. Outre Boumaïza, plusieurs hauts responsables de l’Armée nationale populaire sont issus de Kabylie.

Par ailleurs, les procédures judiciaires lancées contre les hommes d’affaires n’en excluent aucun. Pour preuve, les frères Kouninef originaires de l’Ouest du pays sont fortement ciblés, d’autant que leur dossier est le plus lourd. Et comme l’a réaffirmé hier le MDN dans un communiqué cinglant, l’institution militaire s’interdit toute ingérence dans la justice qu’elle veut indépendante. Celle-ci agit sans pression aucune.

Selon des informations concordantes, c’est l’ancien puissant patron du renseignement, le général Mohamed Mediène, alias Toufik, qui tenterait, à travers ses relais habituels, de faire répandre cette idée afin de susciter un climat de haine et de racisme entre les Algériens. Si toutefois ce climat s’installait, cela ouvrirait la voie à la division, une carte que le général Toufik a l’habitude de brandir et qui permettrait, comme cela a été le cas dans le passé, à des forces étrangères hostiles de justifier leur ingérence.

Tags

Articles en lien

6 Comments

  1. PERSONNE N’ACCUSE AUJOURD’HUI L’ARMÉE D’ANTI-KABYLISME. Nous accusons le système mafieux de diaboliser la kabylie depuis 62. L’explication est très simple pour toute personne douée d’intelligence. La kabylie qui a le gène anti-hagra dans le sang a combattu ce système illégitime depuis la confiscation de l’indépendance et pour ne pas que le peuple algérien nous suive pour les chasser , ils nous ont présenter comme les ennemis de la nation. Dieu Merci les Algériens ont compris 57 ans après et la révolution est en marche pour libérer l’Algérie.

  2. Et ca recommence…….maintenant on essaye de refaire le coup de « L’affaire du Cap Sigli » dans la période critique post-disparition de Boumediene en jouant la partition de l' »Anti-Quabilisme » et des visions du MAK.Le peuple n’est pas dupe ca ne fonctionnera pas.Pour la simple raison que « CAP SIGLI » n’a pas fonctionné devant un peuple autrefois exhangue.Une telle énormité n’a aucune chance devant un peuple uni et réveillé.

  3. Je suis amazigh et fier de l’etre. J’espere que ceux qui le sont également, ne tombent pas dans le jeu des clans du pouvoir. Nous devons rester unis et solidaires avec les arabophones pour faire aboutir nos revendications légitimes, en demandant à la Justice de n’obeir qu’au droit sur la base de preuves incontestables, sans tenir compte justement du lieu de naissance ou des relations supposées des personnes qu’elle décide de poursuivre.

  4. azoul pratiquement tout les dirigeant sont d’origine kabyle « pratiquement »ouyahia ,a .sidi said, les généraux , haddad, sa n’a rien avec l’anti-kabylisme , la kabylie est une région d’Algérie ! les berbère vivent un peu partout mzab touareg chaoui chanwi etc..

    1. pour ait hamidi: pratiquement tu dis quelque chose pour ne dire. Nous n’avons rien de contre quiconque, que les gens vivent la ou qu’ils veulent, qu’ils parlent la langue qui leur plaisent . Sauf que voila, c’est toutes ces 50 et plus dernieres annees qui ont ete passees a exclusivement promouvoir une culture importee de l’orient, pour noyer, assassiner, rabaisser, de plusieurs moyens, l’amazighite de notre identite.

  5. On est sous colonisation arabo-islamique, venue il y’a 14 siècles, nous transfigurer en un autre peuple au nom d’Allah et de son prophète… à l’image de toi, yaweld el goumy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close