SociétéAlgérie

L’Algérie compte 10.000 escrocs officiels ! Qui sont-ils ?

Algérie – La Banque d‘Algérie révèle dans son dernier rapport que les Banques Algériennes ont enregistré prés de 34% d’augmentation de fraudes au chèque.

Ainsi, un total de 9.958 escroqueries portant sur l’émission de chèques sans provisions a été enregistré par les différentes banques publiques. Ce qui en fait des « Persona non grata » ou interdits bancaires, au niveau de toutes les institutions financières du pays. En clair, des escrocs.

Une pratique qui continue de d’entacher les transactions commerciales et discrédite le monde des affaires en Algérie. En effet, cette dernière freine la généralisation de l’utilisation du chèque tant souhaitée par les pouvoirs publics. Et encourage, de fait, le recours inexorable à l’usage du cash. Ce qui, par conséquent, injecte encore des sommes colossales dans le secteur informel. Autant de liquidités qui n’empruntent plus le circuit bancaire officiel et échappent de ce fait au contrôle des institutions concernées.

Lire aussi : Chèques sans provision : Une boîte de production au cœur d’une controverse

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close