En direct

Algérie: plusieurs blessés dans des heurts entre deux communautés rivales

Plusieurs personnes ont été blessées ces  derniers jours dans des affrontements entre deux communautés rivales à  Ghardaïa, à 600 km au sud d’Alger, ont indiqué mardi un militant des droits de  l’Homme et l’agence de presse APS.    APS a rapporté qu’une dizaine de personnes, dont des policiers, avaient été  légèrement blessées dans les heurts.    Le représentant local de la Ligue algérienne pour la défense des droits de  l’Homme (LADDH), Kameleddine Fekhar, a de son côté affirmé que "des dizaines de  mozabites avaient été admis à l’hôpital".    Les affrontements ont opposé des jeunes chaâmbas, d’origine arabe, et  mozabites ibadites, une minorité musulmane, a-t-il précisé.    Les hostilités entre les deux communautés ont été déclenchées par un  différend autour d’un cimetière mozabite que les chaâmbas veulent "accaparer  par le biais de documents fonciers falsifiés", a expliqué M. Fekhar, lui-même  mozabite.    Selon l’APS, les incidents ont éclaté lorsque des groupes de jeunes des  deux communautés ont commencé à se lancer des cocktails Molotov, avant que la  situation ne déborde, créant un climat d’insécurité dans certains quartiers de  la ville, où la circulation automobile a été interrompue.    Les forces anti-émeutes, déployées à travers les points sensibles de la  ville de Ghardaïa, ont fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour  disperser les antagonistes.    Le wali (préfet) de Ghardaïa, Ahmed Adli, a "ordonné l’ouverture d’une  enquête sur ces incidents" et "la prise des mesures qui s’imposent à l’encontre  de leurs auteurs", selon l’APS.    En mai 2008, de violents affrontements entre les deux communautés avaient  fait deux morts à Berriane, près de Ghardaïa. 
   

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close