Economie

Algérie : Le projet d’une usine pharmaceutique française bloqué

Algérie – Le département de Mokhtar Hasbellaoui « tiquerait » sur l’identité des deux partenaires algériens du groupe pharmaceutique français.

Le projet de Pierre Fabre, Groupe pharmaceutique français, est à l’arrêt, rapporte l’hebdomadaire Maghreb Confidentiel dans son édition de ce jeudi.

Pour cet hebdomadaire, « le ministère de la santé a bloqué le dossier et tiquerait sur l’identité des deux partenaires algériens de Pierre Fabre au sein de la société GMR Invest ». Selon la même source, les deux partenaires algériens sont Mahieddine Raoui, avocat franco-algérien, et Maamer Guennou, homme d’affaires spécialisé dans le secteur laitier.

Si le projet de Pierre Fabre est en situation de blocage, celui de l’autre laboratoire français Ipsen avance. Celui-ci voudrait construire une usine de médicaments oncologiques, en partenariat avec la holding algérienne Isly, détenue par Lyes Boudiaf.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close