EnergieEconomie

L’Algérie risquerait de devenir un pays « importateur » de gaz en 2030

Algérie – Mustapha Hanifi, directeur des Hydrocarbures au ministère de l’Energie, a mis en garde contre le rythme de consommation actuel du gaz en Algérie. Ce rythme ne serait pas sans conséquence à moyen terme.

Lors de son passage au Forum El Moudjahid ce dimanche, Mustapha Hanifi a lâché une véritable bombe : Si le rythme de consommation actuel n’était pas revu, l’Algérie pourrait devenir un pays importateur de gaz en 2030, a-t-il avancé.

Par ailleurs, le directeur des Hydrocarbures a assuré que la nouvelle loi sur les hydrocarbures ne priverait pas l’Algérie de son droit de préemption.

Il a affirmé que son élaboration a été faite par des compétences algériennes. « La loi n’a pas été élaboré par aucune partie étrangère ou multinationale », a-t-il soutenu.

Dans ce contexte, le directeur des Hydrocarbures est revenu sur le refus populaire dont fait face le texte. « Comment une loi, qui n’a pas été présentée, pourrait être critiquée », s’est-il notamment interrogé.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close