Economie

Algérie: sociétés importatrices étrangères tenues d'associer des Algériens

  •    La mesure touche les sociétés à capitaux étrangers déjà établies ou qui veulent s’installer en Algérie pour exercer les activités d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente, selon le texte.
  •  
  •    Passé le 31 décembre prochain, ces entreprises ne pourront exercer en Algérie "que si 30% au minimum de leur capital social sont détenus par des personnes physiques de nationalité algérienne ou par des personnes morales dont l’ensemble des associés ou actionnaires sont de nationalité algérienne", précise le texte.
  •  
  •    Les importateurs concernés par cette mesure "ne peuvent effectuer de domiciliation bancaire pour leurs opérations d’importation que si elles présentent des copies de leur statut et de leur extrait du registre du commerce conformes à la nouvelle réglementation", ajoute le texte.
  •  
  •    Selon le Centre national du registre du commerce (CNRC), 1.665 sociétés importatrices sont détenues par des étrangers sur un total de 25.548 sociétés exerçant dans l’activité d’importation en Algérie. 
  •  
  •    Cette mesure est notamment destinée à réduire les transferts de devises vers l’étranger.
  •  
  •    La facture des importations de l’Algérie a doublé entre 2005 et 2008 pour atteindre les 40 milliards de dollars, selon les chiffres officiels.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close