En direct

Algérie: spectacle géant pour le 50e anniversaire de l'indépendance

    Les célébrations du cinquantième  anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, prévues sur une année, débuteront  mercredi soir par un spectacle géant inspiré de son histoire, en présence du  résident Abdelaziz Bouteflika, suivi de feux d’artifices à travers le pays.    M. Bouteflika assistera au lancement officiel des festivités dans la nuit  de mercredi à jeudi, jour de l’anniversaire, avec une comédie musicale  intitulée "Les bâtisseurs de la gloire" au Théâtre de verdure, dans la station  alnéaire de Sidi Fredj, à l’ouest de la capitale, lieu historique du  débarquement des Français en 1830.    Ce spectacle, dédié à la lutte des Algériens contre l’occupation française,  "résume l’évolution de l’Algérie à travers son histoire", selon le ministère  des Moudjahidine (anciens combattants).    Monté par le chorégraphe libanais Abdelhalim Caracalla, la comédie musicale 
qui réunit 800 comédiens, chanteurs, danseurs de ballet et groupes  folkloriques, sera retransmise en direct par la télévision publique.    Ce spectacle, qui constitue le point d’orgue de la commémoration, sera  suivi de feux d’artifice géants à minuit à Sidi Fredj et au sanctuaire des 
martyrs de la guerre d’indépendance, l’immense monument sur les hauteurs de la  capitale, face à la baie d’Alger, selon les organisateurs.    Le ciel des 47 autres wilayas (départements) du pays sera également  illuminé par des feux d’artifices dont la conception a été confiée à une  société chinoise pour un montant de près de 9 millions de dollars, selon une  source du ministère des Moudjahidine qui a requis l’anonymat.    Le 5 juillet, date de la proclamation officielle de l’indépendance de  l’Algérie après 132 ans d’occupation française, le chef de l’Etat doit déposer  au pied du sanctuaire des martyrs une gerbe de fleurs à la mémoire des  combattants en présence des plus hautes autorités civiles et militaires de  l’Etat.    Selon la presse locale, les autorités n’ont pas prévu de défilé militaire à  l’occasion de cette commémoration.    Ce même jour, un spectacle de 10.000 jeunes au Stade Olympique du 5 juillet  à Alger retracera les étapes de la lutte pour l’indépendance, et six caravanes  de jeunes baptisées "Caravanes de la mémoire", parties le 19 mars 2012, jour  anniversaire du cessez-le-feu, de six départements historiques (pendant la  Guerre d’Algérie), arriveront dans la capitale pour participer aux festivités.    Le ministère de la Culture a décidé de placer l’édition d’octobre du Salon  international du livre d’Alger, manifestation phare de la vie culturelle  algérienne, sous le signe de "50 ans d’édition algérienne".    La Bibliothèque nationale a annoncé l’acquisition d’ouvrages sur la guerre  d’Algérie et l’Algérie post-indépendance édités à l’étranger. Près de 60  nouvelles oeuvres théâtrales sont également attendues.    Selon le ministre des Moudjahidine Mohamed Cherif Abbès, 20 documentaires  sur 100 en préparation sur la lutte d’indépendance seront diffusés à la  télévision publique à partir du 5 juillet.    Ce jour-là aussi, des stèles et monuments commémoratifs seront érigés dans  les chefs-lieux des 48 départements, dont un chrysanthème de 50 feuilles en  bronze à l’aéroport d’Alger.    Ces commémorations ont été précédées par de nombreux colloques et des  débats sur la guerre d’indépendance.    La télévision et la radio algériennes ont commencé à diffuser des émissions  consacrées à la guerre d’indépendance alors l’agence de presse algérienne (APS,  publique) diffuse depuis le 1er juillet des dossiers consacrés aux  "réalisations de l’Algérie depuis l’indpendance".
 
 

Algerie – ennaharonline

 
 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *