En direct

Algérie-Tchad: Quatre accords de coopération juridique et judiciaire

Quatre accords de coopération dans les domaines juridique et judiciaire ont été signés lundi entre l’Algérie et le Tchad dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays.

  Les accords ont été signés du côté algérien par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh et du côté tchadien par le ministre de la Justice et des droits de l’homme, Youssouf Abba Salah.

  Le premier accord porte sur la coopération judiciaire dans le domaine pénal, le second concerne l’extradition des criminels tandis que le troisième s’articule autour de la coopération judiciaire dans le domaine civil et commercial.

Le quatrième accord est un protocole institutionnel.

M. Louh a qualifié, lors d’une allocution, les relations bilatérales entre l’Algérie et le Tchad d'”historiques et solides” soulignant qu’elle se sont “raffermies davantage depuis la visite du président tchadien Idriss Deby en Algérie en décembre 2014 à l’invitation du président de la République Abdelaziz Bouteflika”.

Rappelant les “nombreux défis qui pèsent sur la région”, Louh a assuré que la coopération judiciaire était une question essentielle tant pour les deux pays que pour le continent africain.

“La lutte contre crimes liés au terrorisme et son financement, le trafic de drogue qui est une des sources de financement du terrorisme dans la région du Sahel constituent un des principaux défis qui exigent l’intensification de la coopération entre les deux pays”.

L’Algérie “a adopté depuis quelques années une politique claire dans la lutte contre le crime organisé”, a indiqué M. Louh.

“La lutte contre le terrorisme ne se limite pas au plan sécuritaire uniquement, mais exige des programmes de développement socio-économiques en faveur des jeunes en vue d’éradiquer les sources d’enrôlement”, a précisé le ministre. “Telle est la politique initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et adoptée par l’Algérie. Une politique efficace dans la lutte antiterroriste et bénéfique pour les jeunes et le pays”, a-t-il souligné.

“Les soubresauts qui secouent aujourd’hui le monde dans différents domaines auxquels s’ajoute le changement du type des relations internationales, exigent des pays africains dont l’Algérie et le Tchad une plus grande coopération pour faire face aux défis qui se posent dans le monde et dans la région”, a fait savoir le ministre. La “justice dans le continent africain peut contribuer à la consécration de la paix et de stabilité”, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre tchadien a salué le niveau de coopération bilatérale entre les deux pays, soulignant l’importance des accords signés pour les deux pays.

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *