Economie

Algérie/2009: taux de croissance de 9,3% hors hydrocarbures

  •      Le ministre participait à une "réunion restreinte d’évaluation" consacrée au secteur des Finances en 2009 et présidée par le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika dans le cadre des auditions annuelles qu’il dirige sur les activités des différents ministères.
  •      Cette croissance économique a été portée par la bonne performance de la production agricole et par la poursuite des bons niveaux de croissance des secteurs du bâtiment et travaux publics et des services, ajoute-t-on de même source. 
  •      Le niveau de l’inflation a été de 5,75%.
  •      La valeur courante des importations a enregistré une baisse de 1% tandis que les exportations ont reculé de plus de 40 % en raison de la chute du prix des hydrocarbures.
  •      La balance des paiements a cependant affiché un solde courant de 520 millions de dollars, les réserves de change étant de 147,2 milliards de dollars à la fin de l’année.
  •      Le niveau de la dette extérieure à moyen et longs termes s’est situé à 3,92 milliards de dollars.
  •      M. Bouteflika a rappelé que la conduite du programme quinquennal d’investissements 2010-2014 fera l’objet "d’une évaluation annuelle pour tenir compte de la situation des finances publiques". 
  •      Il a également ordonné au gouvernement de veiller "à prévenir les réévaluations coûteuses des projets et à prohiber toutes formes de gaspillage".
  •      Ce plan quinquennal d’investissements atteindra 286 milliards de dollars destinés notamment au développement des infrastructures de base et à l’achèvement de projets en cours.
  •  
  • Ennahar

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close