En direct

Algérienne tuée à La Mecque: deux Yéménites déférés en justice

  •    Le principal accusé sera poursuivi également pour tentative de viol, selon le quotidien qui ne précise pas la date de l’ouverture du procès.
  •    Les deux Yéménites sont passibles de la peine de mort conformément à la charia, la loi islamique en vigueur en Arabie saoudite.
  •    A la mi-septembre, les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête sur les circonstances de la mort de l’Algérienne de 15 ans dont le corps a été retrouvé sur le toit d’un hôtel contigu à celui où elle résidait à La Mecque.
  •    Selon des médias saoudiens, elle essayait d’échapper à une tentative de viol et se serait jetée du balcon ou de la terrasse de son hôtel. Selon la presse algérienne, elle a été violée puis tuée.
  •    La police avait annoncé l’arrestation de quatre employés d’hôtel, deux Yéménites et deux du Bangladesh. Ces deux derniers ont été relâchés.
  •    L’adolescente, qui réside en France, était venue avec des membres de sa famille à La Mecque, premier lieu saint de l’islam, pour effectuer la Omra, pèlerinage accompli hors des dates du Hajj, le grand pèlerinage annuel.
  •    L’affaire avait suscité l’émoi des Algériens en pèlerinage à La Mecque, et quelque 300 d’entre eux s’étaient rassemblés devant l’hôtel pour réclamer une enquête sur les circonstances de la mort de la jeune fille.
  •    La victime, de mère française, était à La Mecque avec son père, originaire de Tlemcen (ouest Algérien) et son frère de sept ans. Elle venait de Marseille.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!