PolitiqueMonde

Comme les Algériens, les Maliens manifestent contre le pouvoir et « la France »

Algérie – Des dizaines de milliers de Maliens ont manifesté hier vendredi dans la capitale Bamako pour demander le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), mais aussi la France.

Ils étaient entre 30 000 et 50 000 dans les rues de la capitale malienne pour faire entendre leur colère suite à un appel des chefs religieux musulmans, associations peules, opposition politique et société civile, selon l’AFP.

«France dégage», «la France un État terroriste», «IBK dégage», ont scandé les manifestants qui, après avoir participé à la prière du vendredi sur l’esplanade de la Bourse du travail, ont rejoint la place de l’Indépendance.

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule après que cette dernière s’est dirigée vers le domicile du premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga en brûlant des pneus et lançant des pierres sur les policiers.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close