En direct

Ali Benhadj écrit au ministre de l’intérieur

Ali Benhadj, numéro 2 de l’ex-FIS, a affirmé hier jeudi avoir envoyé, lundi dernier, une lettre au ministre de l’Intérieur après s’être vu refuser la délivrance des formulaires de candidature pour la présidentielle du 17 avril. « Ministre, je vous demande une réponse juridique concernant la raison m’empêchant de me présenter à la présidentielle de 2014 », écrit-il dans cette lettre dont nous détenons une copie. « (Votre réponse) me permettra de prendre les dispositions juridiques nécessaires me garantissant mes droits politiques et civiques en tant que candidat libre. (…) Je vous demande une réponse argumentée à ce refus illégal et non constitutionnel (…) », poursuit Ali Benhadj. Dans une déclaration à TSA, le numéro 2 du FIS dissous menace de saisir la justice. « Nous avons envoyé cette lettre via un huissier de justice. Nous avons reçu aujourd’hui le reçu. Nous prendrons les dispositions nécessaires et on saisira la justice », affirme-t-il. Il s’était déplacé, le 2 février, au ministère de l’Intérieur pour retirer les formulaires de candidature à la présidentielle du 17 avril prochain sans avoir pu le faire. Il avait fait une deuxième tentative le 16 février avant d’être arrêté et emmené au commissariat. Ali Benhadj a été détenu, pendant douze ans, après avoir été condamné par le tribunal militaire de Blida pour « crime contre la sûreté de l’État ». L’ex-homme fort du FIS dissous a été libéré en 2003, privé de ses droits civiques et politiques. « Cette privation devait durer cinq ans après ma libération. Donc, j’ai parfaitement le droit de me présenter », avait souligné Ali Benhadj dans une déclaration à TSA.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!