En directAlgérie

Allocution intégrale d’Ouyahia au conseil national du RND

Algérie- Allocution de M. Ahmed Ouyahia, Secrétaire Général du Parti, à l’ouverture de la 4ème session ordinaire du Conseil National du Parti. Jeudi 18 Janvier 2018.

Bismillah Errahaman Errahim,

Chers frères et sœurs, membres du Conseil National,
Mesdames et Messieurs de la Presse,

Je voudrai tout d’abord vous exprimer mes meilleurs vœux de santé et de bonheur à l’occasion de la nouvelle année.

Je vous souhaite aussi une heureuse nouvelle année Amazighe.

YENAYER est une fête millénaire de tout notre peuple. Elle nous rappelle chaque année combien sont profondes nos racines dans l’histoire, et combien est glorieux notre passé au milieu des autres peuples du monde. Cette fête est désormais une fête officielle dans notre pays, grâce à la sagesse de Son Excellence le Président de la République, le Moudjahid Abdelaziz BOUTEFLIKA.

Le Président Abdelaziz BOUTEFLIKA que le RND est fier de soutenir, vient par sa décision sur YENAYER de confirmer une fois encore, que tous ses efforts tendent non seulement vers la reconstruction nationale, mais aussi vers la réconciliation des Algériens avec eux-mêmes et avec leur Patrie.

En effet, s’agissant de l’Amazighité, le Président BOUTEFLIKA a libéré l’Algérie de ses malentendus et de ses hésitations.

Rappelons les erreurs politiques commises en 1980, face à une simple conférence académique de Mouloud MAMMERI, une décision par rapport à laquelle, je le dis pour l’histoire, M. BOUTEFLIKA avait exprimé son désaccord.

Rappelons l’introduction timide de la dimension amazighe de notre identité nationale dans le préambule de la Constitution de Février 1989.

Comparons tout cela avec l’enseignement de Tamazigh à l’école publique depuis 1995, avec la constitutionnalisation de Tamazight, langue nationale et officielle depuis 2016, avec la proclamation de YENAYER fête nationale chômée et payée en 2017, et ajoutons-y que l’Algérie a organisé une commémoration nationale sous le Haut Parrainage du Président de la République, pour le centenaire de Mouloud MAMMERI.

Certes, ces évolutions ont été balisées de martyrs de la cause amazighe, y compris de jeunes enfants, et le RND s’incline à leurs mémoires à tous.

Cependant, la consécration nationale de l’amazighité est aussi et surtout le fruit de la lucidité politique du Président Abdelaziz BOUTEFLIKA qui est un moudjahid demeuré fidèle à compagnons les Glorieux Chouhada de la Glorieuse Révolution de Novembre, le Président BOUTEFLIKA qui est un patriote soucieux de l’unité de son pays et conscient des enjeux majeurs, face auxquels l’Algérie doit libérer ses énergies et souder ses rangs.

Mesdames et Messieurs,

Notre pays vient de boucler l’année 2017 avec de nombreux succès, malgré les contraintes qui lui sont imposées de l’extérieur, que ce soit le faible prix du baril de pétrole ou que ce soient les conflits et tensions dans le voisinage.

Au plan sécuritaire, nous rendons un vif hommage à l’Armée Nationale Populaire et aux forces de sécurité, pour les succès élogieux qu’elles remportent face aux derniers résidus du terrorisme, et contre les réseaux criminels transfrontaliers, notamment les trafiquants d’armes et de drogues.

Au plan politique, les élections législatives et les élections locales qui se sont déroulées dans le calme, ont à chaque fois dégagé de fortes majorités politiques réunies au service du Programme de M. le Président de la République.

Notre Rassemblement se félicite aussi de l’efficacité au niveau du Parlement de la majorité présidentielle à laquelle il appartient.

Au plan économique, notre pays poursuit son avancée, malgré les contraintes financières internes et externes.

Les emprunts du Trésor auprès de la Banque d’Algérie ont permis à l’Etat de rembourser ses créanciers, de lever le gel sur un grand nombre de projets socio-culturels, et d’élaborer un budget pour 2018 orienté vers la relance économique et la justice sociale.

Nous nous félicitons des importantes ressources allouées au développement des communes, ainsi qu’au développement des wilayas des hauts plateaux et du sud du pays.

Nous saluons également le rétablissement de l’intégralité du programme présidentiel d’aide à l’agriculture, y compris le retour de la subvention publique au prix de l’alimentation du bétail.

Par ailleurs, nous relevons avec satisfaction les mesures courageuses prises par le Gouvernement pour limiter les importations au profit de la production locale, et pour orienter les marchés publics vers les sociétés algériennes.

Le RND salue également les décisions présidentielles annoncées récemment à la communauté nationale à l’étranger, pour renforcer ses liens avec la Patrie et pour mobiliser sa contribution multiforme au développement national.

Au plan social, la situation nationale est appréciable malgré des insuffisances qui subsistent.

Il suffit de rappeler que notre pays envoie chaque matin plus du quart de sa population, soit 11 millions de personnes, à l’école, au lycée, au centre de formation ou à l’université, et tout cela gratuitement. Cette réalité compense les quelques retards existant en matière de restauration et de transport scolaires ou en ce qui concerne parfois la surcharge des établissements.

Il suffit de rappeler aussi la distribution en 2017, de près de 300.000 logements de différentes catégories. Ce bilan compense les attentes de nombreuses familles pour réceptionner leurs logements en promotion immobilière ou pour accéder à un logement social.

Il suffit de rappeler également que la Loi des finances pour 2018 ne comporte aucun impôt nouveau en dépit de l’important déficit budgétaire.

Il suffit de rappeler que les transferts sociaux à savoir les différentes aides sociales représentent plus de 20% du budget de l’année 2018. Cela confirme l’attachement de l’Etat à la justice sociale et à la solidarité nationale.

Il reste qu’il revient à chacun de contribuer à la pérennité de la solidarité nationale et de la justice sociale, par plus de travail et de productivité, et par l’acceptation des réformes nécessaires au bénéfice de la majorité. Ce sont là les éléments des programmes et des positions répétées de notre Rassemblement.

Mesdames et Messieurs,

S’agissant de l’actualité internationale, le RND a pour principe de s’aligner sur les prises de positions de notre Etat. Je limiterai donc mon propos à trois sujets.

Le RND condamne d’abord tous ceux qui, de l’extérieur tentent de noyer notre pays sous un énorme flux de hachisch et de cocaïne. C’est là une véritable agression contre notre peuple à travers une tentative d’empoisonner notre jeunesse et de ralentir notre développement. C’est là aussi une insulte grave envers l’avenir commun des peuples maghrébins.

Le RND réaffirme ensuite sa solidarité avec le peuple sahraoui frère, en lutte sous la direction du Front Polisario, pour la consécration de ses droits légitimes, à travers un référendum d’autodétermination, libre de toutes contraintes, organisé et contrôlé par les Nations Unies.

Le RND réitère enfin sa solidarité avec le peuple palestinien frère jusqu’à l’avènement de son Etat indépendant et souverain, sur sa terre ancestrale, avec pour capitale EL QODS Echarif.

C’est le lieu de rappeler que notre peuple millénaire a toujours été là à l’appel du devoir pour défendre la Palestine et les Lieux Saints de l’Islam.

Nos ancêtres conduits par SIDI BOUMEDIENE à la bataille de HATIN en 1187, ont contribué à la libération d’EL QODS ECHARIF, aux côtés de SALAH EDDINE EL AYOUBI. Nos parents privés de liberté ont été nombreux à aller se battre pour la Palestine en 1948. L’Algérie indépendante a déclarée au Monde voilà cinq décennies déjà, qu’elle sera toujours aux côtés de la Palestine « dhalima aou madhlouma ».

Voilà pourquoi, la Palestine et la sauvegarde d’EL QODS terre d’Islam et seconde KIBLA des Musulmans, sont la cause de tous les Algériens sans exception, et par delà tout clivage partisan.

Mesdames, Messieurs,

J’aborderai à présent la situation de notre Rassemblement qui vient de sortir de deux batailles électorales successives en 2017, les législatives puis les locales.

Notre participation à ces deux compétitions procure à notre famille politique beaucoup de la satisfaction et même de la fierté, en dépit des contraintes et parfois même des adversités rencontrées.

Oui, Mesdames et Messieurs, les élections législatives de Mai 2017 ont été pour nous une belle victoire, puisque, par rapport aux législatives de 2012, nous avons doublé le nombre de voix recueillies et nous avons quasiment doublé aussi le nombre de députés obtenus.

Aux élections locales de Novembre 2017, le RND a confirmé ses avancées par rapport à 2012, avec :

-i- Un doublement des suffrages obtenus, avec près de 2,2 millions ;
-ii- Une augmentation des élus locaux du parti, passés de 5989 à 6521 ;
-iii- Un triplement des APC majoritaires à la sortie des urnes, passées de 132 à 451 ;
-iv- Et le triplement des listes majoritaires aux APW à la sortie des urnes, passées de 05 à 16.

Je voudrai ajouter à ce bilan électoral les remarques suivantes :

En premier lieu : Au nom de toute la famille politique du Rassemblement j’exprime notre profonde reconnaissance aux électeurs et aux électrices qui ont placé leur confiance dans notre parti.

En second lieu : Je félicite chaleureusement nos militants et nos militantes pour ces résultats qui sont le fruit de leurs efforts et même de leurs sacrifices.

En troisième lieu : Je félicite nos maires, nos Présidents d’Assemblées de Wilayas et tous nos élus pour leur victoire, et je les invite à demeurer fidèles à la population qui les a consacrés, en la servant honnêtement et loyalement.

En quatrième lieu : Les deux élections de l’année 2017 ont définitivement réhabilitées notre Parti aux yeux de nos compatriotes. Après avoir été injustement accusé de fraude en 1997, le RND a été lui-même victime localement de dépassements souvent graves.

En cinquième lieu : Notre Parti a démontré que le travail de fond paye toujours. Cela nous encourage à redoubler d’efforts dans l’organisation et le renforcement de notre base militante. Cela nous invite aussi à affiner et faire connaître davantage nos analyses et nos positions politiques dans la fidélité à nos principes fondamentaux qui sont d’une part, la ligne Novembriste et démocratique, et d’autre part, la priorité aux intérêts de l’Algérie d’abord et toujours.

En sixième lieux : Il revient à cet Honorable Conseil National d’aboutir par ses analyses à transformer les déceptions de certains de nos militants et de nos militantes à l’issue des élections, en détermination plus forte encore, pour conquérir davantage l’estime et la confiance de notre peuple, et pour servir encore mieux notre Patrie

En septième lieu enfin, Je vous recommande d’orienter vos décisions vers un surcroît d’efforts de nos militants pour renforcer encore plus notre Rassemblement dont la Devise est le TRAVAIL nourri par l’Espoir et renforcé par la Solidarité.

Renforcer notre Parti c’est consolider démocratiquement nos structures de base. C’est un devoir de reconnaissance à l’endroit de notre base militante qui a été l’artisan de nos victoires électorales. Nous avons désormais le temps pour nous occuper de ce chantier et nous allons nous en occuper, conformément au Statut et au Règlement Intérieur du Parti.

Renforcer notre Parti, c’est stabiliser et rehausser la place de nos militantes. Je vous recommande que les responsables des militantes au niveau des wilayas soient désormais nommées par le Secrétaire Général du Parti sur proposition des Coordonnateurs de wilaya.

Renforcer notre Parti, c’est ouvrir davantage nos rangs aux jeunes militants. Ils sont la force et l’avenir du Rassemblement. Je vous recommande donc que les responsables des jeunes militants au niveau des wilayas soient nommés par le Secrétaire Général sur proposition des Coordonnateurs de wilaya.

Renforcer notre Parti, c’est développer sa présence sur la Toile. Pour cela, nous devons témoigner notre considération à nos militants en charge de cette tâche. Je vous recommande donc de renforcer leur présence dans les principales instances du Parti à savoir, le Bureau de Wilaya, le Conseil de Wilaya et le Conseil National.

Renforcer notre Parti, c’est maintenir une dynamique permanente qui fait de nous après 21 années d’existence, une force politique qui compte sur la scène nationale, une force politique dont beaucoup envient l’efficacité et la stabilité.

Mesdames et Messieurs,

Je n’abuserai pas plus de votre patience car la parole est d’abord à vous durant cette rencontre.

Je conclurai donc en renouvelant au nom de tous les militants et de tous les cadres de notre Rassemblement, notre soutien constant et entier au Président de la République, le Moudjahid Abdelaziz BOUTEFLIKA dans son œuvre de construction nationale.

Gloire aux Martyrs de la Révolution et du Devoir National,
Longue vie au Rassemblement National Démocratique,
Vive l’Algérie.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!