Monde

"Amis de la Syrie": le MAE turc verra le CNS mardi


      Le ministre turc des Affaires étrangères  Ahmet Davutoglu a indiqué qu’il rencontrerait le Conseil national syrien (CNS),  principale composante de l’opposition au régime de Bachar al-Assad, avant la  rochaine réunion du groupe des "Amis de la Syrie", dans trois semaines à  Istanbul.    "Je rencontrerai le CNS mardi, avant la conférence d’Istanbul", a déclaré  M. Davutoglu, cité dimanche par le journal Hurriyet.    La Turquie, qui partage plus de 900 kilomètres de frontière avec la Syrie,  a rompu avec son ex-allié et réclame le départ du président Bechar al-Assad.    M. Davutoglu a souligné que la Turquie allait étudier la question du niveau  de sa représentation diplomatique en Syrie mais souhaitait sur le principe de  maintenir son ambassade ouverte.    "Pour nous, le Proche-Orient est un endroit où toutes les religions et  sectes devraient vivre ensemble", a encore déclaré M. Davutoglu, cité par  Hurriyet. "Nous faisons des efforts afin que le CNS rassemble des gens de toute  religion ou confession, y compris les Kurdes, Alaouites (confession de Bachar  al-Assad, NDLR) et les Chrétiens", a-t-il dit.    Le première réunion du groupe des "Amis de la Syrie", tenue vendredi à  Tunis, a lancé un appel solennel à cesser les violences.    D’après la presse turque, après une deuxième rencontre prévue à Istanbul,  les "amis de la Syrie" devraient tenir leur troisième réunion en France.    Alors que les relations d’Ankara et Paris ont été tendues ces derniers  temps en raison de l’adoption en France d’une loi pénalisant la négation du  génocide arménien, terminologie que conteste la Turquie, le ministre a exprimé  l’espoir que la situation lui permette de se rendre en France pour assister à  une telle réunion.    "J’espère que les relations seront restaurées d’ici là. J’espère qu’il n’y  aura une situation qui m’enpêcherait d’aller en France", a-t-il dit, en  référence à une décision attendue du Conseil constitutionnel français sur une  éventuelle censure de cette loi.
 
 
 
 
 
 Algérie- ennaharonline

 
 
 
 
 
 
 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!