Economie

ANDI : 6 200 milliards DA, le prix exorbitant d’un rêve utopique !

Algérie – En 15 ans, soit de 2002 à 2017, l’Etat a dépensé le budget faramineux de 6 200 milliards de dinars (environ 62 milliards de dollars) dans le financement de la création d’entreprises via l’Agence nationale de développement de l’Investissement (ANDI).

C’est le chiffre révélé ce dimanche 21 octobre par le ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi au Forum du quotidien El-Moudjahid. Le trésor public a financé, entre 2002 et 2017, quelque 52 000 projets d’investissement dans le cadre de l’ANDI, pour un montant global estimé à 6 200 milliards de dinars.

Selon le ministre de l’Industrie, ces 52 000 projets auraient permis la création d’un demi million de postes d’emploi.

Outre ce financement faramineux, les avantages fiscaux accordés aux sociétés dans le cadre de l’ANDI constitue un lourd tribut sur le trésor public.

Concrètement, malgré ce mécanisme de création rapide d’entreprises, l’industrie algérienne souffre toujours d’une carence. L’implantation d’usines d’assemblage automobile a, notamment, montré le manque, voire l’inexistence, de sociétés de sou-traitance pouvant accompagner un tel investissement.

Ainsi donc, le rêve utopique de faire de l’Algérie un pays industriel se heurte à une réalité peu rassurante.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close