En direct

Années de vaches maigres pour Droudkal et ses comparses

  • Selon les témoignages de repentis qui se sont rendu aux services de sécurité, les conditions de vie dans lesquelles se trouve l’organisation armée sous le leadership de Abou mosaâb Abdelouadoud, vont de mal en pire.
  • Par ailleurs, le terroriste K. D, un ancien élément des groupes terroristes raconte la situation et les conditions dans lesquelles vivent les groupes armés avant l’avènement de ce qui a été  appelé « El Qaïda dans le Maghreb Islamique » étaient différentes de ce quelles sont aujourd’hui. Avant, on se joint aux groupes et on ne s’en échappe pas comme on le fait aujourd’hui.
  • Un autre repenti qui avait activé au sein des groupes terroristes pendant 13 années, les groupes vivent dans des conditions qui ne tenteraient plus personnes parmi les jeunes, ceci en plus de la politique de massacre de civils et la déviation de l’idé première pour laquelle ils ont prit le maquis et qui était la reprise d’un droit politique.
  • D’autre part, des éléments terroristes qui se sont rendu récemment, à l’instar de F. M. alias El Azima et K. M qui ont été convaincu de se rendre. F. M déclare qu’il tentait de se rendre depuis une année et qu’il n’a pas pu le faire à cause de la surveillance de ceux qui ne leurs faisaient pas confiance.
  • Les déclarations de ceux-ci se concordent sur un point ; les conditions catastrophiques dans lesquelles vivent les terroristes, comme la malnutrition, confirmant ce qui a été rapporté dans la presse sur leurs situations lorsqu’ils se sont mis à consommer les champignons et étaient souvent victimes de champignons mortels. En plus de la peste qui sévie dans les régions où ils vivent et qui est le résultat des mauvaises conditions qui empirent de jour en jour.
  • Ennahar/ Moussa Bounira

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!