PolitiqueAlgérie

Crise à l’APN : Bouhadja déclare la guerre à Ouyahia, l’accuse de rejoindre Bajolet

Algérie – « Mon affaire n’est pas avec les députés qui m’ont soutenu et ont voté pour moi. L’affaire est entre moi et Ahmed Ouyahia », assène Saïd Bouhadja.

Dans une déclaration faite aux quotidiens El-Watan et El-Khabar, le Président de l’Assemblée populaire nationale (APN) déclare la guerre à Ahmed Ouyahia, Premier ministre et Secrétaire général du deuxième parti au Pouvoir, le RND.

« Ahmed Ouyahia a donné instruction aux députés de son parti pour appuyer cette fronde. Cette dernière est venue de l’extérieur. Ces sont les chefs des partis qui sont derrière pour attaquer l’institution et provoquer une vacance politique et constitutionnelle. Ils veulent ainsi réaliser ce qu’a déclaré récemment l’ancien ambassadeur de France à Alger, Bernard Bajolet », déclare-t-il, accusant ainsi Ouyahia et Ould Abbes de rejoindre les idées de l’ex-DGSE Bernard Bajolet.

Saïd Bouhadja réitère son refus de quitter son poste de troisième homme au pouvoir. « Ahmed Ouyahia et les autres auraient pu m’appeler. Je suis ouvert au dialogue. Mais avec ce procédé, ils ne m’auront pas », poursuit-il.

Dans une conférence de presse animée ce samedi matin, Ahmed Ouyahia, sous sa casquette de SG du RND, a invité, implicitement, le Président de la Chambre basse du parlement à démissionner.

Lire aussi : Crise à l’APN : Dissolution, pas dissolution… Ouyahia tranche

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close