AlgériePolitique

APN : L’école, l’enfance, les handicapés…Les propositions de la députée Bounab (Vidéo)

Algérie – Les débats autour du Plan d’action du gouvernement se poursuivent aujourd’hui, jeudi 13 février, pour leur dernier jour au niveau de la chambre basse du Parlement.

Intervenant ce jeudi, la députée Mme Saida Bounab a soulevé d’importantes questions étroitement liées à la société algérienne et aux moyens permettant d’améliorer la scolarité et le niveau de vie des citoyens les plus démunies.

Le premier volet de l’intervention de Mme Bounab concerne l’école. La députée plaide à ce que l’année préparatoire devienne obligatoire, compte tenu de son importance pour le parcours d’apprentissage de l’enfant. Face à la problématique des cours de soutien, Mme Bounab propose à ce que ces cours soient dispensés dans les écoles en contrepartie d’un prix symbolique.

Sur le thème de l’enfance, la députée exhorte le staff gouvernemental à ouvrir un débat sérieux pour l’instauration d’un plan national qu’il faudra intégrer dans le plan social de l’Algérie nouvelle.

Mme Saida Bounab aborde également la question du handicapé qui est un citoyen algérien jouissant des mêmes droits. Elle estime que l’on doit pas seulement parler du handicapé lors des occasions du 14 mars et du 3 décembre. « Nous proposons une augmentation de l’allocation pour atteindre le montant du smic », insiste-t-elle, plaidant également pour l’instauration de l’aide à domicile pour les personnes âgées.

Concernant les catégories démunies, la députée propose de mettre en place une instance intitulée « Economie sociale solidaire », qui se chargera de la création d’opportunités d’emploi au profit des catégories démunies.

Au début de son intervention, Mme Saida Bounab a salué les grandes lignes contenues dans ce Plan d’action inspiré des engagements du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Un plan qu’il veut concrétiser par le biais de l’exécutif auquel il a donné sa confiance. Elle a également salué les sacrifices consentis par l’Armée nationale populaire pour assurer la sécurité et la stabilité du pays, ainsi que le retour en force de la diplomatie algérienne.

 

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. il appartient aux élus de la république de permettre à la maman algérienne de passer beaucoup plus de temps avec ses enfants au lieu de l’obliger à faire le ménage dans les administrations. la solution est simple, augmenter les allocations familiales et la majorité s’occuperont de leurs enfants et de leur scolarité. un enfant confié à une  » créche  » est un enfants prématurément jeté à la rue et ce n’est pas une manière d’éducation. peut etre vous, madame la députée, vous pouvez consacrer 20.000 da pour vos enfants mais la famille moyenne ne perçoit que 18.000 dans pour subvenir à son emsemble pendant 30 JOURS. en tant que représentante du peuple il est de votre devoir d’obliger le gouvernement à faire les bons chois !!! si non, à quoi servez vous dans l’hémicycle. il existe un code qui régit le role et les missions du représentant du peuple. c’est toujours utile de se documenter !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close