En directAlgérie

Application de l’article 102 : Abdallah Djaballah refuse

Algérie – C’est l’un des premiers à avoir réagi. Abdallah Djaballah, président du Front de la justice et du développement (FJD), a refusé  l’appel de Ahmed Gaid Salah, vice-ministre de la Défense et chef d’Etat major, concernant l’application de l’article 102 de la Constitution, déclarant la vacance de la présidence de la République.

Si Djaballah reconnait que l’appel émanant du chef de l’armée était le leur par le passé, il estime, cependant, qu’il est en contradiction avec les revendications du peuple algérien. « L’application de l’article 102 requiert le transfert des responsabilités à Abdelkader Bensalah (président du sénat), ce que nous refusons », pointe-t-il.

Le chef du parti islamiste, a, par contre, appelé à l’application de l’article 7 de la Constitution (le peuple est la source de tout pouvoir). « Notre initiative est aussi constitutionnelle contrairement à ce que certaines parties essaient de propager pour des raisons que l’on ignore », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Djaballah a annoncé une nouvelle réunion de l’opposition pour discuter la décision de l’armée.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close