En directAlgérie

Application de l’article 102 : le MSP émet des réserves

Algérie – Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a émis des réserves quant à l’appel de Ahmed Gaid Salah, vice-ministre de la Défense et chef d’Etat major, quant à l’application de l’article 102 déclaration la vacance du poste de président de la République.

« Réuni en urgence suite au discours du chef d’Etat major, le bureau exécutif national considère la suggestion du chef d’Etat major insuffisante. Car, elle ne permet pas de concrétiser les réformes. Elle ne permet pas non plus une transition démocratique ni des élections libres et transparentes », indique un communiqué du parti islamiste.

Pour le parti d’Abdarrazak Makri, il est essentiel que l’institution militaire « se contente d’un accompagnement pour arriver à une solution politique ainsi qu’un consensus national garantissant l’Etat civil ».

« Le mouvement (MSP) rappelle l’obligation d’ajouter d’autres mesures qui répondent aux revendications du peuple algérien et de la classe politique dans le cas où l’article 102 est appliqué », souligne le même communiqué.

Dans ce sens, le parti islamiste a énuméré une série de revendications. Parmi lesquelles figurent : la nomination d’un Premier ministre et d’un gouvernement consensuels approuvés par le peuple, la création d’une instance nationale indépendante pour l’organisation des élections et la publication des décrets qui garantissent la libération de l’activité politique, l’indépendance de la justice et la protection des richesses nationale.

Enfin, le parti islamiste a appelé à la poursuite du mouvement populaire tout en préservant son caractère pacifique.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close