Monde

Aqmi accusée d'avoir posé des mines à la frontière Mali-Mauritanie

  •    L’explosion d’une de ces mines a causé mercredi la mort d’un chameau dans la zone de la forêt du Wagadou, à l’ouest du Mali, non loin de la frontière mauritanienne, a indiqué à l’AFP la source militaire malienne.
  •  
  •    "Il n’y a jamais eu de mine dans cette zone. Nous accusons les terroristes (d’Aqmi, NDLR) d’avoir posé ces mines pour faire le maximum de dégâts", a dit cette source, dont les informations ont été confirmées par une source militaire mauritanienne jointe sur le terrain.
  •  
  •    Depuis mardi et "pour quelques semaines", des militaires des deux pays mènent des opérations notamment dans la zone du Wagadou contre Aqmi et le crime organisé.
  •  
  •    Durant ces opérations, il est aussi prévu des initiatives de déminage et des soins médicaux gratuits aux populations, d’après les deux états-majors.
  •  
  •    Le Mali et la Mauritanie sont parmi les pays les plus concernés par les activités d’Aqmi, avec le Niger et l’Algérie, où cette organisation est née et commet dans le Sahel attentats, enlèvements et divers trafics.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close