En direct

Aqmi met en garde contre toute collaboration avec une force militaire au Mali

   
   

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi),  un des groupes armés contrôlant depuis trois mois le nord du Mali, agira "avec  fermeté et détermination" contre ceux qui collaboreront avec une force  militaire appelée à intervenir dans la région, a menacé samedi un de ses chefs,  Mokhtar Belmokhtar.    "Nous prévenons chacun devant la tentation de tirer profit" de la situation  actuelle dans le nord du Mali "en collaborant avec les forces étrangères qui  guettent la région que nous ne resterons pas les bras croisés et que nous  agirons en fonction de situation avec fermeté et détermination", affirme  Mokhtar Belmokhtar dans un communiqué diffusé par l’Agence Nouakchott  Informations (ANI, privée).    ANI a régulièrement publié par le passé des communiqués ou des déclarations  de membres d’Aqmi sans jamais avoir été démentie. Mokhtar Belmokhtar, qui n’a  pas cité de pays ou de groupe, séjourne depuis le 28 juin à Gao (nord-est du  Mali), selon des témoins.    Vendredi, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest  (Mujao), autre groupe armé présent dans le nord du Mali, avait aussi menacé de  s’attaquer aux pays qui composeraient la force de 3.300 hommes dont l’Afrique  de l’Ouest envisage l’envoi dans ce pays.    Les islamistes armés ont considérablement augmenté leur emprise face aux  rebelles touareg depuis qu’ils ont pris ensemble le contrôle du vaste nord  malien il y a trois mois, en profitant de la confusion créée par un coup d’Etat  militaire le 22 mars.    Outre Aqmi et le Mujao, le groupe Ansar Dine (Défenseur de l’islam) dirigé  par un chef touareg malien, est aussi présent dans le Nord et tous veulent  imposer la charia (loi islamique) dans tout le pays.

 

 

Algerie – ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *