En direct

Aqmi revendique le double attentat de Cherchell

  • Dans un texte parvenu à l’AFP à Rabat via l’internet, Aqmi "revendique les deux opérations martyres" (suicidaires) à travers lesquelles "les combattants ont visé le coeur de l’institution militaire algérienne de Cherchell", à une centaine de kilomètres à l’ouest d’Alger.
  • Le communiqué qui n’a pas été authentifié formellement est signé de "Salah Abou Mohamed, responsable de l’information de l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique".
  • Aqmi ajoute qu’un autre communiqué sera publié ultérieurement sur les "sites jihadistes".
  • Deux kamikazes, dont l’un à moto, se sont fait exploser vendredi à quelques instants d’intervalle devant l’entrée du mess des officiers de cette école militaire.
  • Selon le ministère algérien de la Défense, le double attentat a fait 18 morts, 16 officiers et deux civils.
  • Aqmi donne un bilan supérieur aux chiffres algériens. Le groupe affime que la double attaque a fait "pas moins de 36 morts (pour la plupart des officiers de l’armée algérienne) et plus de 35 blessés, pour la plupart grièvement atteints"
  • Aqmi a été formée en 2006 par des islamistes algériens, le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) dans le sud de l’Algérie. Le GSPC avait prêté allégeance à Oussama ben Laden et annonce début 2007 avoir changé son nom pour Mouvement d’Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique.
  • Le communiqué publié dimanche au nom d’Aqmi est intilulé "le cadeau de l’Aid (la fin du ramadan), la razzia de Cherchell – le coeur de l’establishement militaire algérien visé par deux attentats suicide".
  • Le texte explique que l’académie militaire constituait "le plus important symbole du régime algérien" a qui Aqmi reproche notamment son "soutien au régime de (Mouammar) Kadhafi" en Libye.
  • Il affirme que l’attaque suicide a été menée par deux jihadistes, identifiés comme Abou Anas et Abou Nouh.
  • "Abou Nouh a investi la caféteria fréquentée par les apostats, portant une ceinture explosive et armée d’une grenade. Il a d’abord jeté sa grenade avant d’actionner la ceinture explosive au milieux d’eux, faisant des morts et des blessés".
  • "Deux minutes plus tard, Abou Anas a foncé dans la cours du restaurant au bord d’une moto piégée, qu’il a fait exploser au milieu de ceux qui fuyaient le restaurant et ceux qui sortaient des autres batiments, faisant des morts et blessés".
  • Depuis le début du ramadan, début août, des islamistes ont multiplié les attentats à l’est d’Alger, particulièrement en Kabylie, ciblant à chaque fois les forces de l’ordre.
  • Avant vendredi, l’attaque la plus meurtrière enregistrée cette année avait tué 14 militaires le 16 avril à un poste de l’armée à Azazga (140 km à l’est d’Alger).
  • Ces attentats avaient été attribués à des groupes islamistes, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique qui opère à partir de la région du Sahel.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close