Sports

Arabie saoudite: les fillettes peuvent se marier à l’âge de 10 ans

  •    L’influent grand mufti, Abdelaziz al-Cheikh, a affirmé que la charia, ou loi islamique, autorisait le mariage pour les fillettes n’ayant pas atteint la puberté, estimant qu’en s’y opposant, ses détracteurs commettaient "une injustice" à leur égard.
  •  
  •    "Nous entendons souvent parler dans les médias de mariages de mineurs. Nous devons savoir que la charia n’est pas injuste à l’égard des femmes", a-t-il dit.
  •  
  •    "Si on dit qu’une femme de moins de 15 ans ne peut-être mariée, cela est faux. Si une fillette a 10 ou 12 ans elle peut être mariée, et quiconque pense qu’elle est trop jeune, se trompe et est injuste à son égard".
  •  
  •    Ses déclarations surviennent alors que les médias se sont fait l’écho récemment de plusieurs cas de mariages entre des fillettes et des hommes pouvant parfois avoir l’âge de leurs arrière-grands parents.
  •  
  •    Lundi, un tribunal de Taëf a autorisé le divorce d’une fillette de 11 ans mariée à un homme de 75 ans, à la suite d’une demande déposée par sa mère, rapporte le journal Okaz. Le père de la fillette avait arrangé le mariage en échange d’une dot.
  •  
  •    En décembre, un tribunal saoudien a refusé de prononcer le divorce d’une fillette de huit ans, mariée par son père à un adulte de 58 ans, arguant qu’elle devait d’abord atteindre "la puberté".
  •  
  •    Des groupes saoudiens de défense des droits de l’Homme luttent contre cette pratique et tentent d’obtenir l’établissement d’un âge minimum pour le mariage des femmes.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *