Monde

Arabie: un vendeur ambulant s'immole par le feu

     Un vendeur ambulant est décédé la semaine  dernière en Arabie saoudite après s’être immolé par le feu pour protester  contre la saisie par la police de sa marchandise, ont indiqué lundi des  militants des droits de l’Homme.    L’homme, Moussa Ahmad Al-Harissi, "a tenté de mettre fin à ses jours  mercredi soir en s’aspergeant d’essence et en s’immolant par le feu", ont  précisé ces activistes qui ont requis l’anonymat.    Il entendait protester contre la saisie par la police des fruits et des  légumes qu’il vendait à la sauvette à même le sol dans le marché populaire de  Manfouha, au sud de Ryad, selon des témoins.    Il a été admis à la cité médicale du roi Saoud dans la capitale mais est  décédé le lendemain, selon les activistes.    Sa famille refuse de récupérer le corps, en attendant des explications des  autorités, selon des sources concordantes.    Il n’est pas clair si l’homme est un Saoudien ou s’il est d’origine  yéménite.    Son cas rappelle celui de Mohamed Bouazizi, le vendeur de quatre saisons  qui s’était immolé par le feu à Sidi Bouzid en Tunisie en décembre 2010 et dont  le geste avait déclenché la révolte qui avait chassé du pouvoir l’ancien  président Zine El Abidine Ben Ali un mois plus tard.    Ce dernier a pris refuge en Arabie saoudite après avoir fui son pays le 14  janvier 2011.    Le cas de l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, est  cependant totalement différent et des appels lancés sur les réseaux sociaux au  début du Printemps arabe pour des manifestations de masse n’ont pas eu d’écho. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!