Economie

Arcelor-Mittal : débrayage pour des augmentations salariales

  •     Ce local syndical avait été fermé et les négociations sur les augmentations salariales et les primes suspendues en août à la suite d’un conflit entre le syndicat et le comité de participation, a précisé à l’AFP le secrétaire général du syndicat Smaïn Kouadria.
  •  
  •     Le comité de participation, composé de travailleurs élus par leurs pairs, conteste la représentativité du syndicat d’entreprise affilié à la puissante Union générale des travailleurs algériens (UGTA).
  •  
  •     Des membres du comité de participation de l’usine se sont rassemblés lundi devant le siège local de l’UTGA pour exhorter ses responsables à "dissoudre le syndicat d’entreprise", a indiqué l’agence de presse APS.
  •  
  •     Selon le responsable de la communication d’ArcelorMittal, Mohamed Guedha, la direction du complexe sidérurgique ne "privilégie aucun partenaire par rapport à un autre". 
  •  
  •     L’usine ArcelorMittal d’Annaba (600 km à l’est d’Alger) emploie quelque 6.000 travailleurs pour une capacité théorique de production de 2 millions de tonnes d’acier liquide par an. Cette usine est une ancienne propriété de l’Etat algérien rachetée à 70% en octobre 2001 par l’Indien Ispat, du groupe Mittal. 
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!