Monde

Assassinat de Vieira : l’Algérie condamne avec la plus grande vigueur

  •    – Un médecin légiste qui a participé à l’autopsie du corps du président bissau-guinéen, a affirmé mardi que le chef de l’Etat avait été "sauvagement battu avant d’être achevé par plusieurs balles".
  •  
  •    – Un soldat bissau-guinéen, disant avoir participé à l’opération d’assassinat, a affirmé mardi à l’AFP qu’un commando de militaires avait "liquidé" le président Vieira "pour venger" leur chef tué la veille, le général Na Waié.
  •  
  •    – Le dispositif militaire a été allégé, mardi matin à Bissau, et les populations recommençaient à vaquer à leurs occupations.
  •  
  • L’Algérie a condamné lundi "avec la plus grande vigueur", ces assassinats et appelé au "respect" de la constitution.
  •  
  • Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a annoncé mardi que selon lui, l’assassinat lundi du président de Guinée-Bissau Joao Bernardo Vieira ne constituait pas un coup d’Etat "au stade actuel".
  •  
  •    – Un représentant spécial de l’UA sera dépêché en Guinée-Bissau afin d’"éviter toute nouvelle détérioration".
  •  
  •   – Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi les violences en Guinée-Bissau et l’assassinat du président, et appelé au calme et au maintien de l’ordre constitutionnel.
  •   – L’ordre constitutionnel est "respecté en ce moment" en Guinée Bissau et "la transition assurée par le président de l’Assemblée nationale", a affirmé lundi le secrétaire d’Etat portugais aux Affaires étrangères Joao Gomes Cravinho.
  •   – Une délégation de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), conduite par le secrétaire d’état portugais à la Coopération Joao Gomes Cravinho, est en Guinée-Bissau pour soutenir le "retour à l’ordre constitutionnel".
  •    – Une délégation de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), conduite par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, est arrivée mardi à Bissau.
  •   – Le gouvernement mexicain, membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, a condamné lundi l’assassinat du président Vieira et de son chef d’état-major.
  •   – Le gouvernement canadien a condamné ces assassinats, appelant à traduire en justice les coupables, ainsi qu’à respecter l’ordre constitutionnel.
  •    – Les Etats-Unis ont condamné lundi les violences en Guinée-Bissau et l’assassinat du président Vieira, appelé au calme et au respect des règles de désignation d’un successeur au chef de l’Etat.
  •  
  • Ennaharonline/ AFP
  •    

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!