Monde

Attaque séparatiste après le cessez-le-feu unilatéral, l’Ukraine dénonce

   Selon le service ukrainien des gardes-frontières, trois soldats ont été blessés dans une attaque au mortier ayant visé dans la nuit l’une de leurs positions dans la région de Donestk, quelques heures après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu ordonné par le président pro-occidental Petro Porochenko.

   "Les assaillants ont massivement fait usage de tirs de mortiers, ils ont aussi utilisé des armes automatiques. L’attaque a blessé trois gardes frontières, dont l’un grièvement, et causé des dégâts sur les équipements et moyens techniques", a indiqué le service des gardes frontières dans un communiqué. 

   Dans une deuxième attaque, les rebelles ont ensuite tenté de cibler un poste de contrôle en utilisant des armes légères. "Les gardes ont ouvert le feu et repoussé l’attaque", selon le communiqué. 

   Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré vendredi un cessez-le-feu unilatéral d’une semaine, entré en vigueur à 22H locales (19H GMT), pour permettre aux rebelles prorusses de déposer les armes et lancer un plan de paix, mais cette initiative a aussitôt été dénoncée par Moscou et par les séparatistes.

   Le cessez-le-feu "ne signifie pas que nous ne répondrons pas en cas d’agression contre nos troupes", avait précisé la présidence.

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close