Monde

Attaques en Tunisie: les forces de l'ordre ratissent une région proche de la Libye

Les forces de l’ordre tunisiennes ratissaient mardi la région de Ben Guerdane, proche de la Libye, théâtre la veille d’attaques terroristes coordonnées sans précédent, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

  « L’opération sécuritaire, policière et militaire se poursuit. Le ratissage continu », a déclaré son porte-parole Yasser Mesbah, précisant que dans la ville de Ben Guerdane même la situation est stable.
Lundi à l’aube, des jihadistes avaient attaqué une caserne de l’armée, un poste de police et un poste de la garde nationale (gendarmerie) tunisiennes à Ben Guerdane, une ville de 60.000 habitants proche de la frontière avec la Libye. Selon un bilan officiel encore provisoire, 36 terroristes et 11 membres des forces de l’ordre (six gendarmes, trois policiers, un douanier et un soldat) ont péri. Sept civils ont également été tués dans des circonstances non précisées.

   Le chef du gouvernement Habib Essid tient une conférence de presse dans la matinée sur ces attaques. Lundi, il avait affirmé que leur but était d’établir un émirat du groupe Etat islamique (EI) à Ben Guerdane, tandis que le président Béji Caïd Essebsi a évoqué une attaque sans précédent, coordonnée. Les autorités ont aussi annoncé avoir saisi d’importantes quantités”d’armes de guerre et de munitions.

Afp

 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!