En direct

Attentat dans une caserne en Algérie: deux morts et cinq blessés

  •    Un garde communal et une passante, une personne âgée, sont mortes et cinq personnes ont été blessées dans cet attentat commis à 08H10 (07H10 GMT) contre un cantonnement de la garde communale de Tadmaït, a indiqué une source sécuritaire citée par l’agence APS. 
  •  
  •    Cette source n’a pas précisé les circonstances de l’attentat ni donné de détails sur la condition des blessés ou la gravité de leurs blessures.
  •  
  •    Selon les premiers témoignages recueillis par les médias locaux, une bombe a explosé au niveau de l’entrée de la caserne, tuant un garde et une passante.
  •  
  •    Tadmaït est une petite ville située à une quinzaine de km de Tizi Ouzou, à l’écart des grands axes routiers.
  •  
  •    Le corps des gardes communaux a été créé au début des années 1990 et de la décennie marquée par des violences islamistes et leurs représailles qui ont fait 150.000 morts selon les chiffres officiels.
  •  
  •    Ces gardes sont stationnés dans les petites agglomérations où ils interviennent souvent en soutien aux gendarmes.
  •  
  •    Le dernier attentat commis en Algérie remonte au 22 février quand neuf gardes de sécurité ont été tués dans l’attaque par un groupe d’islamistes contre le bâtiment qui leur servait de base à Ziama Mansouriah près de Jijel (360 km à l’Est d’Alger).
  •  
  •    Les assaillants avaient attaqué au mortier artisanal le bâtiment où se trouvaient des employés de la Spas, une entreprise algérienne de gardiennage chargée de la surveillance et de la sécurité de sociétés implantées dans la région.
  •  
  •    Une semaine plus tard, le ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni avait affirmé que quelque 120 islamistes armés avaient été tués par les services de sécurité depuis le 1er septembre 2008, parmi lesquels d’"importants chefs terroristes".
  •  
  •    M. Zerhouni avait ajouté que durant la même période "22 repentis" se sont rendus aux services de sécurité, "322 terroristes, dont beaucoup n’étaient pas armés mais directement impliqués dans des attentats, ont été arrêtés, et environ 150 armes saisies".
  •  
  •    Le ministre avait indiqué que ces résultats s’expliquaient par une "meilleure pénétration des réseaux de soutien au terrorisme et des groupes terroristes", "preuve d’une évolution des techniques de renseignement".
  •  
  •    Le 28 mars, seize islamistes armés avaient ainsi été tués près de Soulahane, dans la wilaya (département) de Blida, à une centaine de km au sud d’Alger au cours d’une opération de ratissage, avait par la suite précisé le ministre.
  •  
  •    L’élection présidentielle doit avoir lieu le 9 avril en Algérie et devrait permettre au chef de l’Etat sortant Abdelaziz Bouteflika d’obtenir un 3e mandat.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!