En direct

Au Liban, les réfugiés syriens remplacent les riches touristes du Golfe

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
 Hani Abdel Malek, le gérant  d’un luxueux hôtel de Bhamdoun s’attendait à une mauvaise saison, les riches  touristes du Golfe boudant le Liban cet été. Jusqu’à la semaine dernière quand  des centaines de Syriens ont afflué à son hôtel pour fuir les combats à Damas.    Les 82 suites de l’hôtel Al-Safat étaient vides. "Ces familles sont  arrivées, les bras chargés de sacs, de paquets. Tous Syriens, tous de Damas. Je  n’ai pas posé de questions. Pour moi, ce sont des clients, pas des réfugiés",  sourit-il. Dans la soirée, l’hôtel était complet.    Bhamdoun, à une trentaine de km à l’est de Beyrouth, est une station  balnéaire prisée en été par les touristes saoudiens, koweïtis, émiratis et  qataris qui recherchent la douceur des hauteurs de Beyrouth.        Mais le conflit en Syrie, les rumeurs de rapts crapuleux au Liban et les  recommandations des monarchies du Golfe à leurs ressortissants de ne pas se  rendre au Liban ont gâché la saison pour les hôtels de la région et de Beyrouth.   "Les Syriens l’ont malgré eux sauvée", résume satifait le patron d’un hôtel  de Bhamdoun.   Partout, de Bhamdoun à Beyrouth, les hôtels ont connu une augmentation de  la fréquentaton, selon Pierre Achkar, de l’association des propriétaires  d’hôtels du Liban. Au total, plus de 30.000 Syriens ont traversé la frontière  pour trouver refuge au Liban.
 
 
 
 

        
      Algerie – ennaharonline

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *