En direct

Au moins 150 morts dans le centre de la Syrie, l'ONU appelée à agir

    Au moins 150 personnes -dont des dizaines  de rebelles- ont été tuées, selon une ONG, à Treimsa, une localité du centre de  la Syrie, l’opposition dénonçant un "massacre" et réclamant au Conseil de  sécurité une résolution contraignante pour mettre fin au bain de sang.    Si l’opposition a immédiatement parlé de "massacre", les militants à  l’intérieur du pays ont affirmé que le plupart des morts sont des rebelles tués  dans des combats près et à Treimsa, dans la province de Hama (centre).    L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui a avancé le bilan  de plus de 150 morts, a également fait état de "dizaines d’insurgés" parmi les  morts dans cette enclave sunnite entourée de villages alaouites.    L’incident sanglant de Treimsa intervient au moment où le blocage est total  sur le dossier syrien. Un bras de fer oppose au Conseil de sécurité de l’ONU  les pays occidentaux et la Russie, principal soutien du régime, sur un projet  de résolution, les Occidentaux menaçant Damas de sanctions.    La France a fustigé "une fuite en avant meurtrière du régime", appelant de  nouveau le Conseil de sécurité de l’ONU à "prendre ses responsabilités", tandis  que l’émissaire pour la Syrie Kofi Annan, "choqué", a dénoncé "une violation de  l’engagement du gouvernement de cesser l’emploi d’armes lourdes dans les  centres de populations".    De son côté, le chef des observateurs de l’ONU en Syrie, Robert Mood, a  affirmé que ses hommes étaient prêts à se rendre à Treimsa en cas de  cessez-le-feu.
   
 
Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!