En directAlgérie

Audiovisuel : Crash au décollage d’Echorouk Plus

Algérie  – Lancée le 8 janvier dernier comme ultime recours pour Ali Fodil, patron du Groupe Echorouk, la chaîne de divertissement Echorouk Plus tombe à l’eau.

Pour diriger sa nouvelle télé, mais surtout pour faire patienter ses créanciers, Ali Fodil a nommé au poste de Directeur Imed Hanouda, patron de Well Sound et Not Found, deux boîtes de production auprès desquelles le patron du Groupe médiatique a contracté des dettes abyssales.

Cinq émissions phares diffusées sur Echorouk Plus sont produites en Tunisie, dans les studios de Sami Fehri, célèbre producteur et réalisateur tunisien. Ce dernier a, selon nos informations, résilié son contrat avec la chaîne algérienne pour absence de paiement. En effet, le contrat est particulièrement budgétivore, puisque le coût de production de chaque émission est fixé à 30 millions de dinars par an.

Les cinq émissions dont le tournage est désormais suspendu sont « Hikayat Djazairia » (histoires algériennes), « Chez Fati », « Rayna Haka », « Fteh Qalbek » (Ouvre ton coeur) et « Studio 8 ».

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close