Monde

Australie: prison ferme pour un algérien et six fidèles accusés de terrorisme

  •    "L’organisation a encouragé ses membres à s’engager dans la guerre sainte et à mener des actions terroristes", a déclaré le juge Bernard Bongiorno devant la Cour suprême de l’Etat du Victoria.
  •  
  •    Abdul Nacer Benbrika, 48 ans, a été condamné à 15 ans de prison, dont 12  incompressibles, tandis que les peines des six autres militants s’échelonnent de quatre à sept ans et demi de prison.
  •  
  •    Benbrika, né en Algérie, avait demandé à ses fidèles de préparer des attaques contre des lieux fréquentés tels que des stades de football ou des gares afin de faire pression sur l’Australie pour qu’elle retire ses soldats d’Afghanistan, a-t-il été indiqué lors de l’audience.
  •  
  •    Des manuels pour fabriquer des bombes ainsi que des vidéos contenant des messages d’Oussama ben Laden avaient été saisis chez les accusés lors de l’enquête.
  •  
  •    Les hommes se sont qualifiés de moudjahidines et ont indiqué que la guerre sainte faisait partie de leurs obligations religieuses, selon le juge Bongiorno.
  •  
  •    Bien que le groupe n’ait pas déterminé de cible spécifique ni perpétré aucun attentat, le juge a insisté sur le fait qu’ils n’exprimaient aucun remords.
  •  
  •    L’avocat de Benbrika, Me Remy Ven de Wiel, a tenté de faire valoir que son client n’était pas un terroriste et que ce dernier s’était borné à parler du jihad (guerre sainte) sans jamais passer à l’acte.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close