En directAlgérie

L’auteur d’un spectaculaire braquage d’un diamantaire suisse arrêté en Algérie !

Algérie – Il est fiché par les services de renseignements français pour être radicalisé et soupçonné d’avoir dérobé en mars dernier 15 millions d’euros de diamants en Suisse, en séquestrant un diamantaire à Genève.

Nabil A, né dans les Hauts-de-Seine, a été arrêté par les services de la Sûreté nationale en Algérie, rapporte le quotidien français Le Parisien.

Ce Franco-algérien a été interpellé le 13 février par la police à Maghnia (Tlemcen), précise la même source. Auteur d’un incroyable braquage de diamants le 13 mars 2017 à Genève (Suisse), Nabil aurait été interpellé grâce à une vidéo mise en ligne par la police genevoise.

Selon Le Parisien, ce braquage spectaculaire serait désormais en passe d’être résolu grâce à cette interpellation. Comme l’Algérie n’extrade pas ses ressortissants, il sera donc jugé en Algérie pour l’affaire du braquage en Suisse, pense savoir le même quotidien.

La vidéo des braqueurs du diamantaire genevois

La vidéo des braqueurs du diamantaire genevoisLa police genevoise renouvelle son appel à témoins pour retrouver les malfrats qui ont volé, en mars, pour quelque 15 millions de francs de pierres précieuses.Après l'appel à témoins classique, voici la vidéo. La police genevoise met tout en œuvre pour retrouver les auteurs du braquage d'un diamantaire, le 13 mars dernier. C'est la police belge, dans le cadre d'une commission rogatoire internationale, qui a spontanément proposé son concours aux forces de l'ordre du bout du lac. Disposant d'un service spécialisé en la matière, elle a réalisé un petit film contenant des images d'excellentes qualités.On y voit très nettement les trois malfrats et leur victime entrer dans l'immeuble du quartier de Rive où se trouvaient les diamants. Leur progression dans les locaux est également filmée, tout comme leur sortie, de gros sacs noirs à la main. Leurs armes, un pistolet et une grenade, sont visibles. Un passage montre aussi la salle des coffres en train d'être recouverte de neige carbonique pour effacer les traces consécutives au méfait. Les enquêteurs ont par ailleurs pu déterminer que les bandits circulaient dans une Citroën C4 bleu foncé immatriculée en France.Le 13 mars au soir, les ils avaient pris en otage un diamantaire qui s'apprêtait à rentrer dans son domicile de Cologny. Ils l'avaient forcé à les accompagner dans sa société de commerce de pierres précieuses, au centre-ville. Là-bas, sous la menace, il leur avait ouvert un ou plusieurs coffres. Selon la police, les malfaiteurs s'y sont fait remettre «une quantité très importante de petits diamants blancs taillés pour le sertissage en haute horlogerie ou en joaillerie». Selon la «Tribune de Genève», le montant du butin atteindrait 15 millions de francs. Le diamantaire, ligoté, avait finalement été emmené dans la campagne genevoise, où il avait été abandonné sain et sauf dans son véhicule.La plupart des détails de cette affaire et les signalements afférents se trouvent sur le site internet de la police belge. Les forces de l'ordre genevoise prient toute personne ayant des informations au sujet de cette affaire de contacter la brigade de répression du banditisme (BRB) au +41 22 427 73 80 ou à l’adresse électronique brb@police.ge.ch.(jef)

Publiée par COPS Détective sur Jeudi 29 juin 2017

Genèse d’un braquage hors norme !

Ce soir-là, trois hommes encagoulés, armés et vêtus d’habits sombres, surprennent un diamantaire à son domicile en banlieue de la ville. Sous la menace d’un pistolet chromé et d’une grenade à fragmentation, ils obligent ce monsieur aux cheveux gris à leur ouvrir les portes de sa société implantée dans le centre de Genève.

Les braqueurs le forcent ensuite à ouvrir ses coffres-forts et s’emparent d’une importante quantité de petits diamants blancs, taillés pour le sertissage. Ils couvrent les lieux de mousse d’extincteur pour effacer leurs traces. Une fois leur butin empoché, les malfaiteurs ligotent et bâillonnent la victime avant de le conduire dans la campagne et de l’abandonner dans le coffre de sa voiture. Le diamantaire parvient à se libérer de ses liens avant de donner l’alerte.

Lyes S.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close