AutomobileEconomie

Automobile: l’activité de l’usine Renault Algérie reprendra en 2020

L’activité de l’usine Renault Production Algérie reprendra son cours en 2020, a indiqué le ministère de l’Industrie et des Mines sur sa page Facebook.

« Après les réajustements opérés en 2019 relatifs au quota de kits SKD, attribué par le gouvernement, l’activité du l’usine reprendra son cours en 2020 », a fait remarquer la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt lors d’une réunion de travail  tenue le 15 octobre avec des responsables de l’usine Renault Production Algérie, consacrée à l’examen de l’évolution de ce projet, a précisé la même source.

Ainsi, cette réunion a été une occasion pour les deux parties d’évoquer la deuxième phase (CKD) du projet qui devra démarrer l’année prochaine.

Mme Tamzirt a, d’autre part, insisté sur les aspects concernant le développement de la sous-traitance et l’exportation, conformément aux textes réglementaires régissant cette activité.

La réunion de la ministre avec les responsables de l’usine Renault Production Algérie a également fait état du bilan de la première phase (SKD) de ce projet, notamment en termes d’intégration et de création de postes d’emplois.

« Des perspectives prometteuses sont également à souligner concernant l’export », selon le communiqué.

Une source responsable auprès de Renault Production Algérie avait a exclu dans une déclaration à l’APS, la fermeture de l’usine de Oued Tlilat (Oran), comme le laissaient entendre des rumeurs sur le sujet.

Cette source avait précisé que « la production devrait reprendre avec l’arrivée des nouveaux quotas, probablement au début de l’année 2020 ».

Pour rappel, la facture globale d’importation des collections CKD/SKD destinées au montage de véhicules (de tourisme et utilitaires) et l’importation des véhicules de Transport de Personnes et de Marchandises (produits finis) s’est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70%).

Le montage local des véhicules a réalisé une production de 4.500 véhicules industriels de 180.000 véhicules de tourisme en 2018, contre 110.000 véhicules de tourisme en 2017.

En mai 2019, des décisions importantes avaient été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d’importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures touristiques, ainsi qu’à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphonie mobile.

Une correspondance adressée par la direction générale des Douanes à ses services, dont l’APS avait obtenu une copie, précise les quotas d’importation des kits « SKD »  alloués pour l’année 2019, aux quatre principaux constructeurs automobiles, dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l’Investissement (CNI).

A cet effet, le document indique que le montant alloué à la SPA Renault-Algérie Production (RAP), pour cette année, est de 660 millions de dollars, dont 50% sont destinés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3.

Concernant les modèles validés de ce concessionnaire franco-algérien, la correspondance cite la Renault symbole, la Clio 4 et la Dacia Sandero stepway.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close