Culture

Azeddine Boureghda: « j’ai pleuré en lisant le scénario »

  • Rachid, héro de la série « le dernier souvenir », interprété par Azeddine, nous raconte une scène qui l’avait fait pleuré à sa lecture. Le scénario qu’il avait eu sur lui pendant une année entière.
  • Azeddine, ou Rachid, comme l’appelle désormais les gens dans la rue, nous confie qu’il était sur du succès de cette série et ce, pour plusieurs raisons. D’abord le scénario qui était très bien écrit, ensuite le ce travail qui porte pour la première fois sur un sujet sensible, les enfants victimes de la violence familiale. Ça a été un honneur pour moi d’avoir été chois pour jouer se rôle, nous confie Azeddine.
  •  
  • J’ai beaucoup aimé le personnage de Rachid avec qui j’ai aussi beaucoup compatis
  • Le personnage de Rachid est totalement différent de moi, nous dit-il, mais il m’a permis de pratiquer le rôle de père dont je suis privé ; c’est peut être la cause pour laquelle j’ai réussi à jouer ce rôle d’une manière naturelle. En fait, j’ai deux enfants, Merièm, 3 ans et Abderraouf 2 ans, mais ils vivent loin de moi après notre séparation moi et leur maman. C’est peut être cela qui a fait que je réussisse à interpréter ce rôle.
  •  
  • Des surprises vous attendent à la deuxième partie
  •  
  • L’histoire est tirée du vécu quotidien. Il y a une évolution dans l’histoire et des surprises qui attendent les téléspectateurs dans la deuxième partie.
  •  
  • Concernant son absence de la télé pendant toute l’année et son apparition uniquement pendant le mois sacré du Ramadhan, Azeddine nous répond « cette question est à posée aux producteurs, l’acteur ne peut s’imposer, d’ailleurs il n’y a pas beaucoup de propositions. J’ai refusé des rôles pour leurs niveaux faibles. Des réalisateurs ont voulu me coller le rôle du méchant mais j’ai su les refuser.
  •  
  • Azeddine Boureghda : Je suis un homme de modeste, j’ai 42 ans et père d’une petite fille,Merièm 3ans et d’un petit garçon, Abderraouf 2 ans que j’adore plus que n’importe qui au monde. Après ma séparation de leur mère, j’ai essayé de leur donner tout l’amour et toute la tendresse dont il ont besoin. Chaque fois que je lisait le scénario du « dernier souvenir », je les vois entre les lignes et les évènements, car je suis privé de leur présence et ils me manquent terriblement.
  • Mon message à tous les parents séparés est qu’ils doivent penser avant tout à leurs enfants avant le divorce. Moi, je dis à mes enfants Merièm et Abderraouf « je vous aime beaucoup, vous êtes toute ma vie ».
  •  
  • Ennahar/ Rabah A.
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!