SociétéAlgérie

BAC 2018 : Les enseignants risquent le “licenciement” pour “usage de téléphones portables” (Benghabrit)

Algérie – La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, compte renforcer l’interdiction de l’utilisation des téléphones portables dans les salles d’examen du Baccalauréat, et met en garde les enseignants pris en possession de ces appareils qui risquent carrément la “radiation”. 

Le ministère de l’Éducation nationale veut serrer encore les verrous pour éviter toutes tentatives de fraude lors de l’examen du Bac qui aura lieu le 20 juin prochain.

Le ministère, prévient, selon une source citée par Ennahar , que l’usage des portables dans les salles d’examen du Bac est strictement interdit . Des instructions ont été données pour renforcer les sanctions, conformément à la loi, selon la même source

Ces nouvelles dispositions interviennent suite à la diffusion des sujets du BEM (examen du Brevet d’enseignement moyen) sur le facebook . La ministre veut éviter à tout prix ce scénario. D’autant que l’enquête réalisée à cet effet  par la tutelle , a révélé  que certains enseignants du secondaire, relavant des syndicats ont tout planifier pour publier des sujets sur le web, visant à déstabiliser le ministère.
À cet égard, le  ministère de l’Éducation nationale a enregistré plus de trois mille  infractions et irrégularités lors de l’examen de fin de cycle primaire et l’examen du BEM dont principalement sont  liées  à utilisation  des téléphones mobiles par des enseignants pendant la surveillance ,bien que le ministère l’a interdit .

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!